DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Ex-espion russe : deux établissements contaminés, les clients alertés

Vous lisez:

Ex-espion russe : deux établissements contaminés, les clients alertés

Ex-espion russe : deux établissements contaminés, les clients alertés
Taille du texte Aa Aa

La Première ministre Theresa May va présider lundi une réunion du Conseil de sécurité nationale, après la confirmation ce week-end que des traces de contamination à l’agent innervant, utilisé dans la tentative d’assassinat contre un ex-agent double russe, ont été retrouvées dans un restaurant et un pub de Salisbury qu’il a fréquentés.

Selon le Times, la chef du gouvernement est sur le point d’annoncer publiquement l’implication de la Russie dans cet incident, probablement après la tenue de cette réunion.

Les clients, jusqu‘à 500, s‘étant rendus dans l‘établissement de la chaîne de restauration Zizzi dans cette ville paisible du sud de l’Angleterre, ou dans le Mill Pub, le jour ou le lendemain de l’empoisonnement, ont été invités par les autorités sanitaires à laver leurs affaires.

“Nous avons appris qu’il y a une contamination limitée dans le Mill Pub et le restaurant Zizzi à Salisbury”, a déclaré Jenny Harries, directrice médicale adjointe de Public Health England, au cours d’une conférence de presse dimanche.

Selon la BBC, des traces de la substance toxique ont été décelées sur et autour de la table où ont déjeuné Sergueï Skripal, 66 ans, et sa fille Youlia, 33 ans, le 4 mars avant d‘être retrouvés inconscients sur un banc de la ville où habite l’ex-agent double.

“Il peut y avoir un très petit risque pour la santé associé à un contact répété avec des affaires ayant pu être contaminées”, a expliqué Mme Harries tout en assurant que les dangers pour le grand public étaient “faibles”.

“A titre de précaution”, elle a invité les clients ayant fréquenté les établissements entre le dimanche 4 mars à 13H30 GMT et leur fermeture le lendemain à nettoyer leurs vêtements dans un lave-linge.

Ceux ne pouvant être lavés qu‘à sec doivent être placés “dans deux sacs plastiques fermés” et “conservés de manière sûre” jusqu‘à nouvel ordre. Pour les autres objets, comme les téléphones portables et sacs à main, il faut utiliser des lingettes ou, si ce n’est pas possible, les nettoyer manuellement à l’eau savonneuse.

- Enquête ‘complexe’ –

Les victimes se trouvaient dimanche dans un état “critique mais stable” en soins intensifs, a dit pendant la conférence de presse Cara Charles-Barks, la directrice générale du service public de santé (NHS) à Salisbury. Le policier hospitalisé après son intervention est “conscient” mais également “dans un état grave mais stable”.

Sergueï Skripal et sa fille ont-ils été empoisonnés dans le pub ou le restaurant, désormais fermés pour une durée indéterminée ? Ont-ils été suivis au cours de leurs déplacements ? Le poison se trouvait-il dans un colis livré à domicile ou dans un bouquet de fleurs déposé au cimetière de Salisbury où reposent des parents ? Ou bien Youlia a-t-elle introduit elle-même l’agent innervant au Royaume-Uni en apportant de Moscou un “cadeau offert par des amis” en rendant visite à son père ?

Plusieurs pistes sont envisagées, selon la presse britannique, dans le cadre d’une enquête de grande ampleur tentant de faire la lumière sur la tentative de meurtre.

C’est une enquête “complexe”, a souligné dimanche le chef de la police de Wiltshire, Kier Pritchard. Des renforts militaires ont été dépêchés sur place pour déplacer des objets et des véhicules potentiellement contaminés.

Les enquêteurs ont jusqu’ici identifié plus de 240 témoins et recueilli environ 200 éléments de preuve, avait annoncé la veille la ministre de l’Intérieur Amber Rudd à l’issue d’une réunion d’urgence du gouvernement.

- Réponse ‘molle’ –

Elle avait jugé prématuré de désigner un responsable mais nombreux sont ceux au Royaume-Uni à y voir la main de la Russie, comme le chef de la diplomatie Boris Johnson. Moscou a nié toute implication.

“Si l’implication d’un Etat étranger venait à être prouvée dans cette enquête, alors évidemment ce serait très grave et le gouvernement répondrait de manière appropriée”, a déclaré dimanche le chancelier de l’Echiquier Philip Hammond sur la BBC.

Il a repris les éléments de langage précédemment utilisés par la Première ministre conservatrice Theresa May. Mais selon le Sunday Times, il figure parmi les poids lourds du gouvernement, comme Boris Johnson et le ministre de la Défense Gavin Williamson, qui jugent la réponse de Mme May trop “molle” et l’exhortent à annoncer des sanctions contre la Russie dès lundi.

Le Parti conservateur est également critiqué, d’après le journal, pour avoir reçu plus de trois millions de livres (3,4 millions d’euros) de dons de riches russes depuis 2010.

Marina Litvinenko, la veuve d’Alexandre Litvinenko, un ancien agent secret russe et opposant à Vladimir Poutine empoisonné à Londres en 2006, a déploré sur la BBC que le Royaume-Uni n’ait “pas tiré les leçons du meurtre de mon mari”.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.