DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Slovaquie: le ministre de l'Intérieur démissionne après le meurtre d'un journaliste 

Vous lisez:

Slovaquie: le ministre de l'Intérieur démissionne après le meurtre d'un journaliste 

Slovaquie: le ministre de l'Intérieur démissionne après le meurtre d'un journaliste 
Taille du texte Aa Aa

Le ministre slovaque de l’Intérieur Robert Kalinak a annoncé lundi sa démission, réclamée par l’opposition ainsi qu’un parti de la coalition gouvernementale et des manifestants, dans le contexte de l’assassinat en février du journaliste Jan Kuciak.

“Je démissionne du poste de ministre de l’Intérieur et du poste de vice-Premier ministre”, a déclaré M. Kalinak au cours d’une conférence de presse.

Sa décision pourrait permettre au gouvernement de coalition de Robert Fico de survivre.

“Je crois que par ce geste je contribuerai à la stabilisation de la situation en Slovaquie”, a-t-il ajouté. “Mon principal objectif est d‘éclaircir le double meurtre. Nous devons savoir pourquoi et qui” a fait cela.

Jan Kuciak, tué par balles avec sa fiancée, avait enquêté sur la corruption et des liens présumés entre des hommes politiques slovaques et des hommes d’affaires italiens soupçonnés d‘être liés à la mafia calabraise, la ‘Ndrangheta.

La crise politique qui a suivi son assassinat a conduit l’un des partis de la coalition au pouvoir, Most-Hid, à envisager sa sortie du gouvernement au cas où M. Kalinak refuserait de démissionner.

La direction de Most-Hid doit se réunir lundi en début d’après-midi pour décider si le départ du ministre lui permet de continuer à faire partie de la coalition gouvernementale.

M. Kalinak a dit qu’il présenterait officiellement sa démission lorsqu’il aurait terminé ses activités en cours, sans donner de date précise.

Vendredi soir, plusieurs dizaines de milliers de Slovaques ont manifesté dans tout le pays pour protester contre la corruption et réclamer la démission du Premier ministre, Robert Fico, et celle de son ministre de l’Intérieur.

A Bratislava, 40.000 personnes se sont rassemblées, selon le quotidien SME, ce qui constituerait le plus grand rassemblement populaire dans ce pays depuis la Révolution de velours qui a scellé la chute du communisme en Tchécoslovaquie en 1989.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.