DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Coupe Davis: "Gaël (Monfils) est le bienvenu en équipe de France" (Pioline)

Vous lisez:

Coupe Davis: "Gaël (Monfils) est le bienvenu en équipe de France" (Pioline)

Coupe Davis: "Gaël (Monfils) est le bienvenu en équipe de France" (Pioline)
Taille du texte Aa Aa

Gaël Monfils est “le bienvenu en équipe de France” a affirmé jeudi le capitaine adjoint Cédric Pioline, sans exclure un éventuel retour du Parisien pour le quart de finale de Coupe Davis en Italie, du 6 au 8 avril sur terre battue.

“Gaël est le bienvenu en équipe de France. Il n’y a aucun problème là-dessus. Et j’espère qu’il reviendra”, a expliqué Pioline devant la presse, en marge des “États généraux du tennis”, organisés par la Fédération française (FFT) à la Défense, près de Paris.

“La dernière fois qu’on l’a vu (en Coupe Davis) c‘était en Guadeloupe début 2016. Cela commence à faire un moment. J’ose espérer qu’il a beaucoup d’envie également”, a ajouté le bras droit du capitaine Yannick Noah dont l’annonce de la sélection est attendue le 27 mars.

Monfils (42e mondial), qui entretient des relations compliquées avec Noah, redevient une option en raison des pépins physiques de certains de ses partenaires.

Jo-Wilfried Tsonga (35e), victime d’une fissure du ménisque gauche, n’a plus joué depuis le 10 février et ne reviendra pas avant le mois d’avril, sans date précise.

Richard Gasquet (36e), quant à lui, “n’a apparemment plus mal” au dos, a indiqué Pioline, et doit rejouer à Miami (21 mars-1er avril), dernier tournoi avant l‘étape de Coupe Davis.

Monfils s’est fait mal au dos lui aussi, mardi à Indian Wells, ce qui l’avait contraint d’abandonner dès les huitièmes de finale face à son compatriote Pierre-Hugues Herbert (93e). Mais il espérait pouvoir reprendre l’entraînement “dans deux ou trois jours”.

Son choix de privilégier la terre battue sud-américaine en février est un argument à faire valoir pour la Coupe Davis même si les résultats n’ont pas été probants.

Quart-de-finaliste à Quito et Rio, demi-finaliste à Buenos-Aires, il a terminé cette tournée sur l’ocre par une contre-performance d’entrée à Sao Paulo face à l’Argentin Horacio Zeballos.

Alors que Lucas Pouille (12e) se présente comme l’atout N.1 de la France contre les Transalpins, que Herbert et Nicolas Mahut (101e) s’annoncent comme les titulaires du double, il reste deux places à prendre en équipe de France.

Outre Gasquet et Monfils, deux autres Français peuvent y prétendre: Adrian Mannarino (23e), qui a offert le point de la qualification pour les quarts de finale, lors de sa première sélection contre les Pays-Bas (3-1) début février à Albertville, et Jérémy Chardy (100e), invaincu en Coupe Davis (5 victoires).

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.