DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Deux démineurs australien et cambodgien meurent lors d'une explosion à l'entraînement

Vous lisez:

Deux démineurs australien et cambodgien meurent lors d'une explosion à l'entraînement

Deux démineurs australien et cambodgien meurent lors d'une explosion à l'entraînement
Taille du texte Aa Aa

Deux instructeurs australien et cambodgien ont été tués jeudi dans une explosion au cours d’un exercice de formation de démineurs, dans le sud du Cambodge, a indiqué la police cambodgienne dans un communiqué.

Les deux instructeurs entraînaient des soldats à détecter des explosifs dans une zone fortement minée lors de la guerre civile qui a ravagé le Cambodge pendant près de trois décennies.

Un autre instructeur australien et deux soldats cambodgiens ont aussi été blessés dans l’explosion, survenue dans une base militaire de la province de Kampong Speu.

“Les cinq victimes participaient à un entraînement lorsqu’ils ont détecté une mine datant de la guerre. L’instructeur cambodgien l’a ramassée et elle a explosé”, le tuant ainsi qu’un instructeur australien, a précisé la police.

Le Cambodge a subi d’intenses bombardements américains pendant la guerre du Vietnam, et il a été dévasté par près de trois décennies de guerre civile, des années 1960 à la fin des années 1990, ce qui en fait l’un des pays les plus bombardés et minés du monde.

Près de 20.000 personnes ont déjà été tuées et deux fois plus blessées dans l’explosion de mines et de bombes depuis 1979.

Les opérations de déminage ont débuté dans les années 1990, avec l’aide notamment d’experts occidentaux.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.