DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

XV de France: trois Bleus envoyés au feu

Vous lisez:

XV de France: trois Bleus envoyés au feu

XV de France: trois Bleus envoyés au feu
Taille du texte Aa Aa

Première titularisation pour Adrien Pélissié, remplaçant au talonnage du capitaine Guilhem Guirado, et Cedate Gomes Sa; décalage à l’aile pour Gaël Fickou: trois joueurs du XV de France, titularisés jeudi contre le pays de Galles, passeront un test d’envergure samedi à Cardiff dans le Tournoi.

+ Pélissié, de Jean-Alric au Millennium

Guirado a finalement dû renoncer. Le sélectionneur Jacques Brunel n’a voulu prendre “aucun risque par rapport à la suite de la saison et de la carrière” de son capitaine, dont les ligaments du genou droit ont été touchés samedi contre l’Angleterre (22-16). Le Toulonnais accompagnera les Bleus à Cardiff.

Si le centre Mathieu Bastareaud (29 ans, 44 sél.), “force tranquille” sur et en dehors du terrain, selon Brunel, sera chargé de guider les Bleus en tant que capitaine, la lourde tâche de suppléer Guirado au talonnage incombera à un quasi novice: Adrien Pélissié (27 ans, 4 sél.), qui honorera sa première titularisation.

Un mois et demi après ses débuts internationaux, et moins de sept mois après son premier match de Top 14 (8 titularisations) avec Bordeaux-Bègles! Où Brunel, alors manager de l’UBB, était allé le chercher en provenance d’Aurillac (Pro D2) “car il nous a semblé être un garçon intéressant dans sa capacité à changer de rythme, casser les plaquages, sous un gabarit qui n’est pas très volumineux”.

“La Pro D2, c’est un monde qui m’a forgé. Quand vous allez jouer à Vannes avec Aurillac, que vous faites 11 heures de bus, il faut aimer le rugby, même si on est professionnel” a de son côté souligné ce fils d’agriculteur du Tarn-et-Garonne, recalé, plus jeune, du centre de formation de Castres.

+ Gomes Sa, de Guinée-Bissau à Marcoussis

Brunel a effectué un autre changement devant, par choix celui-là: Cedate Gomes Sa (24 ans, 4 sél.) a été préféré au poste de pilier droit à Rabah Slimani, pénalisé trois fois en mêlée fermée samedi dernier. Dont deux fois à tort, selon Brunel.

Place donc au Racingman (24 ans, 4 sél.), qui a pour modèle… Slimani: “J’ai essayé de m’inspirer de sa mobilité et ses performances en mêlée.” Comme Pélissié, il honorera sa première titularisation après avoir débuté en test-match lors de la 1re journée face à l’Irlande (13-15) -il était entré en jeu face à la réserve des All Blacks à Lyon en novembre, match qui ne comptait pas pour une sélection.

La première est donc arrivée le 3 février, le lendemain de sa naturalisation! Né en Guinée-Bissau, Gomes Sa est en effet arrivé en France à l‘âge de 12 ans en provenance du Portugal, avant de découvrir le rugby à Saint-Nazaire puis d’intégrer le centre de formation du Racing, avec qui il a fait ses débuts en pros en mars 2015.

“Lui aussi a un profil intéressant à ce poste, comme (Jefferson) Poirot et (Dany) Priso: ce sont des garçons très mobiles, qui ont la capacité de changer de rythme, d’impacter l’adversaire”, a commenté Brunel. Il devra également tenir la route en mêlée fermée, comme depuis le début du Tournoi.

+ Fickou, du centre à l’aile

Fickou (23 ans, 34 sél.) est bien plus rodé aux joutes internationales, mais au centre. Appelé avant la rencontre face à l’Italie (34-17 le 23 février) après les mises à l‘écart de Jonathan Danty et Rémi Lamerat, le Toulousain remplacera sur une aile Benjamin Fall, qui glisse à l’arrière à la place de Hugo Bonneval, forfait.

Fickou avait déjà remplacé Bonneval contre les Anglais, avec succès. Brunel est persuadé qu’il saura de nouveau s’adapter en défense à Cardiff, où il risque notamment d‘être testé en l’air par les artilleurs gallois. “Il est intelligent, a des qualités physiques, je pense qu’il est capable trouver les solutions”, souligne le sélectionneur.

Fickou, titularisé pour la première fois depuis juin 2017, s‘était déclaré mardi ravi de pouvoir éventuellement dépanner d’entrée à l’aile: “Tant que je suis sur le terrain c’est le plus important”.

Il n’appréhendait pas spécialement le placement défensif: “Je trouve bien plus dur de défendre en deuxième centre qu’en ailier. Ailier, tu peux t’appuyer sur la touche”.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.