DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Afghanistan: un attentat près d'un meeting politique fait 4 morts dans l'est

Vous lisez:

Afghanistan: un attentat près d'un meeting politique fait 4 morts dans l'est

Afghanistan: un attentat près d'un meeting politique fait 4 morts dans l'est
Taille du texte Aa Aa

Au moins quatre personnes sont mortes et dix ont été blessées lorsqu’une moto piégée a explosé lundi près d’un rassemblement politique à Jalalabad, ville de l’est afghan, a-t-on appris de sources concordantes.

L’explosion est survenue alors que les partisans de Gulbuddin Hekmatyar, un chef de guerre et ex-Premier ministre, quittaient un stade de football de Jalalabad, la capitale de la province du Nangarhar, où le meeting s‘était tenu.

D’après Attaullah Khogyani, porte-parole du gouverneur provincial, quatre personnes ont été tuées et dix autres blessées, dont deux enfants. Najibullah Kamawal, le directeur des services de santé du Nangarhar, a confirmé ce bilan.

M. Hekmatyar, revenu à la vie publique l’an passé après la signature d’un accord de paix controversé avec le gouvernement, était présent à ce rassemblement mais on ignore à ce stade s’il était la cible de l’attaque.

L’attentat n’a pour l’instant pas été revendiqué. Certaines parties du Nangarhar, à la frontière avec le Pakistan, sont des bastions du groupe Etat islamique mais les talibans y sont également actifs.

Plus de 10.000 civils ont été blessés ou tués en Afghanistan en 2017 des suites du conflit, selon l’ONU. Près de 2.300 d’entre eux ont été tués ou blessés dans des attentats, le plus lourd bilan de ce type jamais enregistré.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.