DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Bleus: Ben Yedder, voilà qui change

Vous lisez:

Bleus: Ben Yedder, voilà qui change

Bleus: Ben Yedder, voilà qui change
Taille du texte Aa Aa

Wissam Ben Yedder, international en futsal à 19 ans et appelé pour la première fois en équipe de France de foot à 27 ans, propose un registre rare pour l’attaque des Bleus vendredi contre la Colombie.

– Un profil atypique…

“Il a un profil différent, avec de la mobilité, de la vivacité, et il est extrêmement efficace”, avait souligné Didier Deschamps jeudi à propos de cet avant-centre d’1,70 m.

“C’est comme un joueur de futsal, qui est à l’aise dans les petits espaces, et dès qu’il a une occasion de but, ça fait souvent filoche“ (but), apprécie Antoine Griezmann.

Justement, “WBY” compte six sélections en équipe nationale de foot en salle (2009-2010), jusqu‘à son passage en pro à Toulouse. “Il avait vraiment du talent, une maturité, une faculté à éliminer à droite et à gauche, une force de frappe… Il avait vraiment tout ce qu’il fallait”, se souvient pour l’AFP le sélectionneur de futsal, Pierre Jacky.

“Il était pratiquement aussi fort du pied droit que du gauche, ce qui au foot à 11 est aussi intéressant dès lors qu’il y a peu d’espaces dans les 16 mètres”, et “n’a pas besoin de beaucoup d‘élan pour frapper fort”, complète-t-il.

Ce Francilien né à Sarcelles, qui a grandi à Garges-les-Gonnesse et joué à Alfortville, a mis le cap au sud en 2010, à Toulouse puis Séville en 2016. Mais pas jusqu’en Tunisie, également qualifiée pour le Mondial et dont il aurait pu porter le maillot.

“Ca a toujours été mon choix: j’ai été sélectionné avec les Espoirs, en futsal, j’ai choisi les A, ça a été logique et mon choix depuis un moment”, a appuyé Ben Yedder mercredi en conférence de presse.

C‘était à Clairefontaine, fréquenté avec les Bleuets. Il avait d’ailleurs fait partie de la fameuse virée des Espoirs en 2012 et été suspendu un an de toute sélection nationale. Une incartade sans lendemain.

“Qui dans cette salle n’a pas fait une erreur et n’a pas été pardonné ?”, a-t-il lancé aux journalistes. “Ca fait partie de ma vie, et je continue à apprendre”.

… et efficace –

“Ce que l’on demande à un attaquant c’est l’efficacité et il en a depuis maintenant sept ou huit ans, avec plus de 15 buts par an. Il fait vraiment partie des attaquants français qui méritent d‘être convoqués. D’avoir au moins la chance de montrer ce dont il est capable”, a confié à l’AFP Mickaël Debève, actuel entraîneur de Toulouse qui a croisé le joueur en tant qu’adjoint au Téfécé.

“Wiss” en est à 108 buts en 304 matches (31 passes décisives). Mais détonne surtout cette saison dans la compétition reine: avec 8 réalisations, il est le deuxième meilleur buteur de Ligue des champions derrière Cristiano Ronaldo (12), égalant au passage le record de David Trezeguet pour un Français en un exercice de C1.

“Big Ben”, comme l’a surnommé la presse espagnole, y reste sur un doublé retentissant avec Séville qui a éjecté le Manchester United de Jose Mourinho des 8es de finale. “J’ai travaillé dans l’ombre et j’ai été récompensé par ces deux buts à Old Trafford”, résume-t-il.

… de “supersub” ?

Un doublé en entrant en jeu pour le dernier quart d’heure. Et c’est ce qu’apprécie Deschamps, cette “capacité à marquer quand il rentre” en cours de match, “ce qui n’est pas le cas de tout le monde”.

Peut-être visait-il Alexandre Lacazette, doublure habituelle d’Olivier Giroud et actuellement en convalescence. Pour lui prendre la place, Ben Yedder devra se fondre dans le groupe tout en faisant ses preuves en sortant du banc.

Justement, troisième meilleur buteur français cette saison (19 réalisations), derrière Griezmann (23) et Nabil Fekir (21), “WBY” présente une meilleure efficacité par rapport au temps de jeu en club, avec un but toutes les 120 minutes, contre 133 pour le Madrilène et 134 pour le Lyonnais.

Son doublé à Old Trafford a montré son hermétisme à la pression, mais l‘équipe nationale, c’est encore autre chose, beaucoup de néo-Bleus peuvent en témoigner. Et il est apparu tétanisé devant les médias mercredi à Clairefontaine…

Il n’est pas titulaire indiscutable à Séville, où il est en concurrence avec Luis Muriel, que leur entraîneur Vincenzo Montella avait il est vrai connu auparavant à la Sampdoria. Un Muriel qu’il retrouvera côté colombien vendredi au Stade de France. Lequel sortira mieux du banc ?

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.