DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Boxe: Tony Yoka victime d'un chantage à l'adultère

Vous lisez:

Boxe: Tony Yoka victime d'un chantage à l'adultère

Boxe: Tony Yoka victime d'un chantage à l'adultère
Taille du texte Aa Aa

Le boxeur Tony Yoka, épinglé récemment pour des manquements à ses obligations en matière de contrôles antidopage, a connu un nouveau coup dur avec la révélation d’une affaire de chantage à l’adultère à son encontre jeudi.

Une réceptionniste d’un hôtel parisien et le beau-frère de celle-ci auraient cherché à extorquer plusieurs dizaines de milliers d’euros au boxeur l‘été dernier, comme l’a rapporté le journal Le Parisien.

Selon le quotidien, le champion olympique de Rio affirme avoir rencontré en juillet dernier pour affaires une hôtesse de l’air, avec son manager Jérôme Abiteboul, dans une chambre d’un hôtel du quartier de Pigalle où travaille la réceptionniste mise en cause.

Celle-ci assure que le boxeur et la jeune femme avec laquelle il avait rendez-vous étaient seuls ce jour-là et suspecte une liaison. Elle aurait ainsi tenté avec son beau-frère d’extorquer 25.000 euros à Tony Yoka, sous peine de révéler l’affaire à la presse people.

“Je porte systématiquement plainte dans ce genre d’affaire qui sont malheureusement courantes dans le domaine du sport et des médias”, a expliqué à l’AFP l’avocat du boxeur, Me Arnaud Péricard.

“Dès qu’il y a tentative d’escroquerie ou de chantage, nous portons plainte, les contrevenants ont été identifiés et passent en jugement. Nous nous réservons la possibilité de nous constituer partie civile le cas échéant”, a-t-il ajouté. “Pour moi il n’y a pas d’autres commentaires à faire si ce n’est que Tony est la victime dans cette affaire”.

Le champion olympique des poids lourds, âgé de 25 ans, est père avec la boxeuse Estelle Mossely d’un petit garçon né l‘été dernier. Les deux athlètes se sont mariés en janvier.

L’image du boxeur a déjà été écornée par la révélation de sa suspension d’un an avec sursis par la Fédération française de boxe après avoir manqué à trois reprises à ses obligations en matière de contrôles antidopage entre juillet 2016 et juillet 2017.

Vainqueur de ses trois affrontements depuis qu’il est passé pro, il pourrait voir sa sanction alourdie prochainement par l’Agence Française de lutte contre le dopage (AFLD).

Son prochain combat opposera Tony Yoka à l’ex-champion de France des lourds Cyril Léonet, le 7 avril au palais des sports de Paris.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.