DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Amicaux: la France dévisse, le Brésil avance

Vous lisez:

Amicaux: la France dévisse, le Brésil avance

Amicaux: la France dévisse, le Brésil avance
Taille du texte Aa Aa

Le Brésil tranquille, la France vacille. La préparation au Mondial-2018 a débuté vendredi et les Brésiliens sont déjà en forme vainqueurs de la Russie chez elle (3-0) quand les Bleus ont chuté à domicile contre la Colombie (3-2).

L’Argentine, l’Angleterre et le Portugal, tous victorieux, se sont aussi lancés idéalement, quand l’Allemagne et l’Espagne se sont neutralisés (1-1) dans l’affiche de la soirée.

. La France, des hauts et des bas

Une défaite et un mal de crâne pour son sélectionneur: la France de Didier Deschamps a alterné le bon et le moins bon face à la Colombie, pour finalement perdre à domicile (3-2) après avoir mené 2 à 0.

Flamboyants près d’une demi-heure, avec des buts d’Olivier Giroud (11e) et Thomas Lemar (26e), les Bleus ont ensuite totalement perdu le fil de leur rencontre, jusqu‘à se faire égaliser par Radamel Falcao (62e). Juan Quintero, sur penalty (85e), a enfoncé les Français en fin de match.

La France pourra vite se faire pardonner cet échec surprise, contre la Russie mardi à Saint-Pétersbourg.

. Le Brésil a la cote

Répétition réussie. Le Brésil a logiquement dominé la Russie (3-0) au stade Loujniki de Moscou, qui accueillera la finale du Mondial-2018, où il se voit bien triompher le 15 juillet.

Même privée de Neymar, la “Seleçao” a déroulé après la mi-temps, en marquant trois fois en un quart d’heure, par Joao Miranda (52e), Philippe Coutinho (62e) et Paulinho (67e), pour s’offrir son premier succès de l’année 2018 et un 8e match consécutif sans perdre.

Mais pour en savoir un peu plus sur le niveau des Brésiliens, il faudra attendre mardi et un choc alléchant à Berlin contre l’Allemagne championne du monde en titre, qu’ils retrouveront pour la première fois depuis leur humiliation en demi-finale du Mondial-2014 (7-1).

. Allemagne, Espagne: en surplace

Pas de vainqueur entre l’Allemagne championne du monde et l’Espagne (1-1) dans l’affiche de la soirée, à Düsseldorf. Chaque sélection a eu ses périodes de domination: la Roja a réussi la meilleure entame et a ouvert le score par Rodrigo (6e), mais la Mannschaft a égalisé par Thomas Müller (35e), pour récompenser sa belle copie collective.

Un nul prometteur pour les deux équipes, et presque historique pour le sélectionneur allemand Joachim Löw, qui avec ce 22e match de suite sans défaite est à une longueur du record de Jupp Derwall (1978-1980).

. Le Portugal, l’Angleterre et l’Argentine en hausse

On ne l’arrête plus! Cristiano Ronaldo, en grande forme avec le Real Madrid, a signé un doublé dans les arrêts de jeu (90e+2, 90e+4) pour battre l’Egypte de Mohamed Salah, buteur (56e), (2-1) à Zurich. “CR7” a marqué six buts lors de ses cinq dernières sélections, et avec lui, le Portugal n’a plus perdu depuis 8 matches.

L’Angleterre a de son côté gâché les débuts de Ronald Koeman à la tête de la sélection des Pays-Bas, en s’imposant (1-0) grâce à Jesse Lingard à Amsterdam. C’est le premier succès des Anglais contre les Pays-Bas depuis… 1996.

La soirée a aussi été belle pour l’Argentine, qui a battu l’Italie (2-0) à Manchester. Elle était mal partie, avec le forfait de sa star Lionel Messi, gêné aux ischio-jambiers. Mais l’Albiceleste, avec les Parisiens Angel Di Maria et Giovani Lo Celso titulaires, a su faire le travail, avec des buts d’Ever Banega (75e) et Manuel Lanzini (85e).

Un autre joueur du PSG a brillé: l’Uruguayen Edinson Cavani, auteur d’un superbe retourné acrobatique dans la victoire de sa sélection contre la République tchèque (2-0) à Nanning, en Chine.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.