DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Biathlon: Fourcade, un 4e Grand Chelem malgré tout

Vous lisez:

Biathlon: Fourcade, un 4e Grand Chelem malgré tout

Biathlon: Fourcade, un 4e Grand Chelem malgré tout
Taille du texte Aa Aa

Après 20 podiums en 20 courses, Martin Fourcade a totalement raté sa dernière apparition de la saison lors de la mass start de Tioumen, mais sa piètre 19e place lui permet tout de même de gagner la Coupe du monde de la spécialité et de rafler les 4 petits Globes, comme en 2013, 2016 et 2017.

Déjà assuré de boucler en tête le classement général pour la 7e année consécutive (un record), le quintuple champion olympique a cette fois laissé le beau rôle au Russe Maxim Tsvetkov, qui a devancé les Norvégiens Erlend Bjoentegaard et Johannes Boe. Mais l’essentiel était ailleurs pour le Français qui s’offre un 4e Grand Chelem avec le gain des quatre trophées individuels mis en jeu (Individuel, sprint, poursuite, mass start). Un exploit inédit.

Ce 24e Petit Globe démontre une nouvelle fois la domination implacable qu’exerce Fourcade sur la planète biathlon depuis 7 ans. Mais même pour un champion de sa trempe, il était temps que cet exercice 2017-2018 se termine tant le Pyrénéen de 29 ans est apparu sans jus et sans réelle motivation sur la mass start.

- La tête en vacances –

Au lendemain de son succès en poursuite, le 9e de la saison et le 74e de sa carrière, Fourcade, qui avait décidé de tester sa carabine de réserve, a connu un déchet inhabituel au tir (4 fautes). Mais c’est surtout la tête qui était déjà en vacances.

“Quand il n’y a plus d’objectif à aller chercher, c’est beaucoup plus dur, a-t-il déclaré sur la Chaîne L’Equipe. C’est là où on se rend compte de la puissance du mental et de ce que notre cerveau est capable de nous faire faire. C‘était une course assez irrégulière pour moi, que ce soit au niveau du tir ou du ski. Je n’ai vraiment pas abordé cette course les bras baissés, sans l’envie d’y aller mais inconsciemment, quand on a rempli ses objectifs et que l’on sait au fond de soi-même qu’il suffit de terminer dans les 28 premiers pour ramener le Globe de la mass start, c’est vraiment dur d’aller chercher tout ce dont on a besoin pour gagner.”

Fourcade aurait bien sûr aimé monter pour la 21e fois en 21 épreuves sur la boîte, histoire de graver dans le marbre une régularité hors-normes. Mais sa 19e position du jour n’altère en rien le bilan d’un hiver en tout point exceptionnel, marqué notamment par trois titres olympiques à Pyeongchang et un 7e Gros Globe, avant d‘être bouclé par ce fabuleux Grand Chelem.

- 3e sacre pour Makarainen –

“Cela a été une saison magnifique, extraordinaire, a-t-il expliqué. Ce n’est pas la petite contre-performance d’aujourd’hui qui me le fait oublier. Je suis très heureux de ce que j’ai réussi à mettre en place et de mon niveau. Il y a encore de belles choses à gratter pour la suite.”

Avis à ses rivaux: le cannibale Fourcade n’est pas rassasié et a déjà pris rendez-vous pour les deux prochaines saisons.

“J’ai envie de prendre le temps de reconstruire un projet ambitieux sur deux ans avec peut-être de nouvelles personnes dans le staff, a-t-il indiqué. Je veux clôturer ce cycle de 4 ans entre les Jeux de Sotchi et Pyeongchang pour pouvoir repartir avec une envie et une fraîcheur énormes sur le nouveau cycle de deux ans que je me fixe.”

Chez les dames, le suspense a pris fin à l’issue de l’ultime épreuve de la saison et c’est Kaisa Makarainen (35 ans) qui s’est adjugée pour la 3e fois le classement général après ses sacres de 2011 et 2014. La Finlandaise n’a terminé que 6e de la mass start remportée par la Bélarusse Darya Domracheva mais cela a suffi pour devancer l’ex-Russe naturalisée slovaque Anastasiya Kuzmina (11e), qui aura totalement craqué en arrivant dans sa région natale.

La Française Anaïs Chevalier a elle signé une belle 3e place derrière la Slovaque Paulina Fialkova.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.