DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le monde du cricket australien accablé par un scandale de balle trafiquée

Vous lisez:

Le monde du cricket australien accablé par un scandale de balle trafiquée

Le monde du cricket australien accablé par un scandale de balle trafiquée
Taille du texte Aa Aa

Le monde du cricket australien était accablé dimanche par un retentissant scandale de balle trafiquée lors d’un match en Afrique du Sud, de nombreuses voix réclamant la tête des coupables.

Le capitaine de l‘équipe nationale australienne Steve Smith et son coéquipier Cameron Bancroft ont semé la consternation quand ils ont reconnu avoir délibérément tenté d’altérer l‘état de la balle lors du troisième test match contre l’Afrique du Sud au Cap samedi.

Bancroft, 25 ans, a reconnu s‘être servi de ruban adhésif afin de recueillir des particules abrasives sur le terrain et en frotter la balle, de façon à l‘érafler et ainsi modifier sa trajectoire prévisible.

Smith, 28 ans, que certains considèrent comme le meilleur batteur australien depuis la légende Don Bradman, a confirmé que les leaders de l‘équipe étaient parfaitement au courant des intentions de Bancroft. Le projet a été fomenté durant la pause déjeuner et le capitaine a reconnu en avoir été le cerveau.

Sur les images de la télévision, on a pu voir Bancroft sortir un objet jaune de sa poche et frotter la balle avec.

Lorsqu’elles ont été diffusées sur le grand écran, la foule de spectateurs s’est mise à huer. Bancroft a alors semblé cacher dans ses poches ce qui s’est plus tard révélé être de l’adhésif jaune.

“On m’a repéré à l‘écran et du coup, je l’ai fourré dans ma poche, j’ai pas mal paniqué”, a avoué le joueur à la presse après le match.

En Australie, les appels à la démission de Smith se multipliaient, d’aucuns s’interrogeant aussi sur le rôle éventuel de l’entraîneur Darren Lehman dans cette sombre affaire.

“Malheureusement, c’est de la triche pure et simple et Steve Smith doit démissionner de son poste de capitaine”, a déclaré sur les réseaux sociaux l’ancien lanceur Rodney Hogg.

“La réputation de Steve Smith et celle de son équipe ne vont jamais se remettre de cet épisode”, a renchéri le commentateur Robert Craddock.

Le responsable de la fédération Cricket Australia (CA), James Sutherland, a annoncé l’ouverture d’une enquête sur l’incident avant d‘éventuelles sanctions.

En attendant, Smith et David Warner se voient privés de leur casquette de capitaine et de vice capitaine de l‘équipe pour le restant du troisième test match, a-t-il ajouté.

Steve Smith a martelé qu’il ne démissionnerait pas, déclarant qu’il était “la bonne personne pour ce boulot”.

Le Premier ministre australien Malcolm Turnbull lui-même est intervenu dans le débat. Cela “défie l’entendement” de voir que des personnalités censées être des exemples “trichent de cette façon”, a-t-il déclaré.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.