DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Volley-ball: Paris pourra finalement jouer les play-offs

Vous lisez:

Volley-ball: Paris pourra finalement jouer les play-offs

Volley-ball: Paris pourra finalement jouer les play-offs
Taille du texte Aa Aa

Le Paris Volley, d’abord exclu à la suite d’une sanction administrative, pourra finalement jouer les play-offs du Championnat de France grâce à une proposition de conciliation du Comité olympique français (CNOSF) acceptée mercredi par la Fédération (FFVB), a déclaré cette dernière dans un communiqué.

Paris, place forte du volley français (9 titres nationaux entre 2000 et 2016), a gagné son billet sur le terrain en terminant troisième de la saison régulière, mais il a été exclu des play-offs le 3 mars par la Ligue nationale de volley (LNV) pour des manquements financiers, sanction confirmée en appel. Le club était aussi contraint à un encadrement de sa masse salariale et menacé de rétrogradation administrative à la fin de la saison.

Le CNOSF, saisi par le club, avait suggéré à la FFVB d’annuler la mesure d’exclusion des play-offs jugée “sévère”. La proposition a été acceptée par la Fédération qui a toutefois souligné que le conciliateur ne lui avait pas donné tort sur le fond et précisé que l‘éventuelle rétrogradation du club serait examinée en fin de saison.

Le Paris Volley avait encore la possibilité de contester son exclusion des play-offs devant la justice administrative.

La LNV a reporté le début des quarts de finale d’une semaine au week-end du 6-8 avril pour permettre aux procédures d’aller à leur terme. Les affiches seront les suivantes: Tours-Sète, Chaumont-Tourcoing, Paris-Montpellier et Ajaccio-Poitiers.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.