DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Affaire Skripal: "ce n'est pas la Russie qui a engagé une guerre diplomatique"

Vous lisez:

Affaire Skripal: "ce n'est pas la Russie qui a engagé une guerre diplomatique"

Affaire Skripal: "ce n'est pas la Russie qui a engagé une guerre diplomatique"
Taille du texte Aa Aa

Le Kremlin a affirmé vendredi que “ce n’est pas la Russie qui a engagé une guerre diplomatique”, après la décision de Moscou d’expulser 60 diplomates américains en représailles à une expulsion similaire décidée par Washington.

“Ce n’est pas la Russie qui a engagé une guerre diplomatique (…), ce n’est pas la Russie qui a initié un échange de sanctions ou un échange d’expulsion de diplomates”, a déclaré à la presse le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov.

“La Russie a été obligée de prendre des mesures de rétorsion en réponse aux actes inamicaux et illégitimes” de Washington, a-t-il souligné, alors que les Etats-Unis ont jugé la réaction russe injustifiée.

La diplomatie russe a annoncé jeudi l’expulsion de 60 diplomates américains en réponse aux mesures équivalentes prises par Washington après l’empoisonnement d’un ex-agent double russe au Royaume-Uni, imputé par Londres à la Russie, malgré de multiples démentis de Moscou.

“Il n’y a aucune justification à la réaction russe”, a aussitôt déploré la porte-parole du département d’Etat américain, Heather Nauert, en assurant que les Etats-Unis se réservaient “le droit d’y répondre” en examinant différentes “options”.

“Nous ne sommes pas d’accord avec cette appréciation”, a réagi M. Peskov.

“Le président (russe Vladimir) Poutine reste partisan du développement de bonnes relations avec tous les pays, y compris les Etats-Unis”, a-t-il assuré.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.