DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Tennis: Azarenka et Collins retombent sur terre à Miami

Vous lisez:

Tennis: Azarenka et Collins retombent sur terre à Miami

Tennis: Azarenka et Collins retombent sur terre à Miami
Taille du texte Aa Aa

Victoria Azarenka n’avait plus été à pareille fête depuis deux ans ; Danielle Collins avait battu en quarts de finale son idole Venus Williams : leur rêve a pris fin brutalement en demi-finales jeudi à Miami.

Elle a beau avoir été N.1 mondiale et remporté vingt titres, dont deux du Grand Chelem, Azarenka cachait difficilement sa déception après sa défaite contre l’Américaine Sloane Stephens (N.12).

Parce qu’elle visait un quatrième titre à Miami. Et surtout parce qu’elle avait besoin de se prouver qu’elle pouvait encore gagner, après dix derniers mois éprouvants, loin des terrains de tennis, pour tenter d’obtenir devant la justice américaine la garde de son fils.

Pendant un set et deux jeux, la Bélarusse, 186e au classement WTA, a outrageusement dominé Stephens et semblait se diriger vers une victoire facile.

Mais à court de compétition —elle disputait à Miami son 2e tournoi depuis juillet—, elle a perdu pied physiquement et a craqué nerveusement, s’emportant contre le public qu’elle jugeait trop bruyant.

Résultat, elle a laissé filer douze des treize derniers jeux et s’est inclinée 3-6, 6-2, 6-1 après deux heures et neuf minutes de jeu.

“Pour être honnête, je me suis jamais bien sentie durant ce match (…) J’ai encore du retard en termes de condition physique et de temps passé sur les courts”, a-t-elle constaté.

- Stephens s’est retrouvée –

“Mais mon bilan des quatre dernières semaines n’est pas mal du tout”, a poursuivi “Vika” qui ne sait pas encore, en raison de ses problèmes personnels, quel sera son prochain tournoi.

Azarenka est aussi tombée sur une Stephens qui semble, enfin, avoir digéré son sacre à l’US Open 2017.

“Il m’a fallu du temps pour que je me retrouve, la fin de saison dernière avait été compliquée, ma préparation pour 2018 ne s‘était pas très bien passée”, a admis l’Américaine qui va faire lundi son entrée dans le top 10 mondiale.

Pour sa sixième finale —elle a remporté les cinq précédentes—, elle sera opposée à la Lettone Jelena Ostapenko.

La 5e mondiale, sacrée à Roland Garros en juin, a mis fin en deux sets (7-6 (7/1), 6-3) à l’incroyable parcours de Danielle Collins (N.93).

Jamais une joueuse issue des qualifications n’avait été aussi loin à Miami, mais Collins qui disputait son neuvième match en deux semaines, a manqué de fraîcheur physique, notamment après avoir éliminé Venus Williams.

Belle consolation, elle sera 53e mondiale lundi et va repartir de Miami en ayant doublé ses gains depuis ses débuts sur le circuit grâce à un chèque de 327.000 dollars.

- Zverev domine Coric –

Dans le tournoi masculin, l’Espagnol Pablo Carreno Busta a dû s’y reprendre à deux fois pour venir à bout 6-4, 5-7, 7-6 (8/6) du Sud-Africain Kevin Anderson (N.8).

Il a servi pour le match à 5-4 dans le 2e set et s’est offert deux balles de match, mais a fait preuve de fébrilité au pire des moments et a laissé Anderson revenir à une manche partout.

Pire, il s’est retrouvé au bord de la défaite dans le tie-break de la 3e manche avec une balle de match pour son adversaire qu’il a repoussé, avant de marquer les deux derniers points.

“C’est une victoire importante pour moi, j’en suis très fier”, a souligné l’Espagnol, 19e mondial, qui avait été éliminé en 8e de finale par Anderson à Indian Wells.

Pour atteindre la finale, il lui faudra battre vendredi l’Allemand Alexander Zverev qui, après un début de saison mitigé, semble avoir retrouvé son tennis brillant.

Le N.5 mondial n’a laissé aucun chance au Croate Borna Coric (N.35) qu’il a dominé 6-4 6-4.

“Cela va être un match difficile contre Carreno Busta qui joue très bien en ce moment”, a-t-il prévenu.

L’autre demi-finale opposera l’Argentin Juan Martin del Potro (N.6) à l’Américain John Isner (N.17).

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.