DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

MLS: "Ne vous préoccupez pas de mon âge", a dit Ibrahimovic

Vous lisez:

MLS: "Ne vous préoccupez pas de mon âge", a dit Ibrahimovic

MLS: "Ne vous préoccupez pas de mon âge", a dit Ibrahimovic
Taille du texte Aa Aa

“Ne vous préoccupez pas de mon âge”, a lancé vendredi Zlatan Ibrahimovic à ceux qui présentent son tranfert vers le Los Angeles Galaxy et le Championnat nord-américain de football (MLS) comme une retraite anticipée à 36 ans.

QUESTION: Comment vous sentez-vous à 36 ans après une grave blessure à un genou et seulement sept matches disputés cette saison avec Manchester United ?

REPONSE: “Je me sens jeune, comme je l’ai déjà dit pas le passé, je me sens comme Benjamin Button (en référence au film L’Etrange histoire de Benjamin Button où Brad Pitt incarne une personnage qui naît vieux et qui rajeunit au fil des années, NDLR), je suis né vieux et je vais mourir jeune, ne vous préoccupez pas de mon âge, je sais que j’ai 37 ans (il en a en réalité 36, NDLR). Quand je suis arrivé en Angleterre (en 2016), tout le monde disait que j‘étais vieux et que j’arrivais dans une chaise roulante, trois plus tard, j’avais conquis l’Angleterre et tout le monde disait que je survolais mes rivaux. Ce ne sont que des chiffres, je sais ce que je peux faire, je sais ce que je vais faire: gagner (…) Je suis impatient de retrouver le terrain, le rythme de la compétition: le lion est affamé”.

Q: Pourquoi avoir choisi la MLS et le Galaxy?

R: “Quand David Beckham est venu ici, il a boosté la popularité du club et de ce championnat. Cela a continué avec Robbie Keane et Steven Gerrard, c’est à mon tour d’apporter ma contribution. C’est un championnat compétitif, très compétitif, en plein essor. Quand j’ai été en Europe, je regardais les matches de MLS, je sais que cela grandit vite et que la MLS peur arriver au nouveau du football européen, c’est juste une question de temps. Je suis venu ici pour rendre ce championnat meilleur, être un des ces joueurs qui ont fait la différence et qui ont permis son essor. Ce transfert aurait dû déjà avoir lieu avant Manchester United (en 2016, NDLR), je voulais vraiment venir ici, mais cela ne s’est pas fait alors, cela arrive, mais c‘était mon destin de venir ici, la seule question était de savoir quand cela se passerait. Los Angeles m’a appelé et j’ai répondu”.

Q: Vous devez être impatient de jouer avec votre nouvelle équipe, peut-être même dès samedi?

R: “Je suis comme un gamin dans un magasin de bonbons, je veux tous les manger, mais je respecterai les décisions de l’entraîneur, c’est lui le boss, s’il a besoin de moi, je serai là, s’il n’a pas besoin de moi, je serai aussi là (…) Je ne me fais aucun soucis, j’ai toujours eu de très bonnes relations avec mes entraîneurs: c’est l’entraîneur qui décide et nous les joueurs qui exécutent ses ordres et suivent sa philosophie, c’est quelque chose qu’on fait ensemble”.

Propos recueillis en conférence de presse

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.