DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Tour des Flandres: Terpstra joue gagnant pour Quick-Step

Vous lisez:

Tour des Flandres: Terpstra joue gagnant pour Quick-Step

Tour des Flandres: Terpstra joue gagnant pour Quick-Step
Taille du texte Aa Aa

L‘équipe Quick-Step a gardé sa mainmise sur les courses de pavés, dimanche, dans le Tour des Flandres qui est revenu à l’un de ses chefs de file, le Néerlandais Niki Terpstra.

“C’est Terpstra qui est mon favori”, avait déclaré à ses proches Tom Boonen, un “ancien” de la maison Quick-Step qui a rejoint une équipe rivale après avoir raccroché le vélo l’an passé.

Pronostic vérifié pour le triple vainqueur de l‘épreuve: entre Anvers et Audenarde (265 km), Terpstra s’est montré le plus fort pour enlever la 102e édition du “Ronde”, une dizaine de secondes avant le champion du Danemark Mads Pedersen, révélation de la course (22 ans).

Bien plus expérimenté (12e saison professionnelle), Terpstra a ajouté à l‘âge de 33 ans une autre perle à un palmarès déjà consistant. Quatre ans après son succès dans Paris-Roubaix, l’autre monument des courses pavées, dont il sera dimanche prochain l’un des inévitables favoris.

“J’ai toujours été fou de ces courses-là”, a déclaré l’ancien champion des Pays-Bas, souvent impassible mais cette fois apparemment ému. “Je ne peux pas dire combien je suis heureux !”

Au palmarès, Terpstra a succédé à son coéquipier, le Belge Philippe Gilbert, troisième dimanche sous le ciel gris d’Audenarde. Il a signé la neuvième victoire néerlandaise dans le “Ronde”, trente-deux ans après Adri Van der Poel.

Pour gagner, Terpstra a porté le coup décisif à la bonne distance, à moins de 30 kilomètres de l’arrivée, après plusieurs tentatives de son coéquipier tchèque Zdenek Stybar. Il a contré un démarrage de le “Requin” italien Vincenzo Nibali, auteur de débuts tardifs (à 33 ans !) mais épatants dans le Tour des Flandres.

- Sagan: rendez-vous à Roubaix –

Très présent jusque-là, le Sicilien n’a pu garder le contact derrière Terpstra sur le long et usant faux-plat suivant le Kruisberg à la sortie de Renaix. Dans le Vieux-Quaremont, le Néerlandais a rejoint et distancé aussitôt les trois coureurs partis à l’avant (Van Baarle, Langeveld, Pedersen).

Seul, Pedersen est resté à portée. Le champion du Danemark, qui débutait dans le “Ronde”, n’a pu revenir sur Terpstra qu’il voyait en ligne de mire sur les routes rectilignes menant à Audenarde. Mais il a préservé sa deuxième place, synonyme de confirmation après sa 5e place mercredi dernier dans la course A travers la Flandre.

Révélation de la course, Pedersen a fait sensation tout comme le triple champion du monde de cyclo-cross, le Belge Wout Van Aert (23 ans), qui a rivalisé avec les meilleurs bien qu’il n’ait pas l’habitude de la distance. A l’arrivée, Van Aert (9e) a franchi la ligne au sein du premier groupe réglé par le champion olympique, le Belge Greg Van Avermaet (5e).

Le champion du monde, Peter Sagan, s’est résigné à un accessit (6e). Le Slovaque a tenté de contre-attaquer dans la 18e et dernière montée de la course, le Paterberg, alors que Terpstra comptait déjà une quarantaine de secondes d’avance. Mais il a été rejoint par le groupe des poursuivants.

Pour Sagan, qui ne compte toujours qu’un “monument” à son tableau de chasse (Tour des Flandres 2016), le rendez-vous est fixé à Roubaix. Le champion du monde l’a annoncé voici plusieurs semaines, la “reine des classiques” est son principal objectif du printemps.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.