DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le Venezuela proteste après les sanctions imposées par la Suisse

Vous lisez:

Le Venezuela proteste après les sanctions imposées par la Suisse

Le Venezuela proteste après les sanctions imposées par la Suisse
Taille du texte Aa Aa

Le Venezuela a officiellement protesté lundi auprès de la Suisse contre les sanctions récemment imposées par ce pays à l’encontre de sept haut fonctionnaires vénézuéliens, interdits d’entrée et de transit sur le territoire helvétique.

Ces sanctions, venues d’un pays “historiquement neutre” comme la Suisse, ne sont pas de nature à générer les “conditions d’un dialogue” et “renforcent les positions extrémistes qui cherchent des issues violentes”, affirme le chef de la diplomatie vénézuélienne, Jorge Arreaza, dans une notre transmise au chargé d’affaires helvétique à Caracas.

La décision des autorités helvétiques, annoncée le 28 mars, montre leur “subordination aux pays membres de l’Union européenne et au gouvernement des Etats-Unis”, qui ont eux-mêmes imposé des sanctions au régime de Nicolas Maduro, selon M. Arreaza.

Parmi les responsables concernés par les sanctions suisses figurent le président de l’Assemblée nationale vénézuélienne, Diosdado Cabello, considéré comme le numéro deux du régime, le président de la Cour suprême, Maikel Moreno, et le ministre de l’Intérieur, Nestor Riverol.

Le gouvernement helvétique, qui s’est dit la semaine dernière “gravement préoccupé par les violations répétées des libertés individuelles au Venezuela”, a d’autre part décrété un embargo sur les biens d‘équipement militaires et les biens susceptibles d‘être utilisés à des fins de répression.

Ces sanctions, ainsi que celles imposées par le Panama, sont “grotesques” et “illégales”, a par ailleurs jugé lundi la Cour suprême vénézuélienne.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.