DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Ligue 1: Paris s'en tire à bon compte à Saint-Etienne

Vous lisez:

Ligue 1: Paris s'en tire à bon compte à Saint-Etienne

Ligue 1: Paris s'en tire à bon compte à Saint-Etienne
Taille du texte Aa Aa

Un but inscrit contre son camp par Mathieu Debuchy au bout du temps additionnel a permis au PSG, leader de la Ligue 1 réduit à 10, d’arracher un résultat nul inespéré à Saint-Etienne (1-1), au terme d’un très bon match de la 32e journée.

Debuchy a détourné dans sa cage un centre délivré de l’aile droite par Thomas Meunier, effleuré par Mbappe après un ballon perdu dans l’entrejeu par Oussama Tannane (90+3).

Affichant une attitude désinvolte et réduit à dix après l’exclusion de Kimpembe dès la 41e minute, le PSG était mené depuis la 17e minute sur un but inscrit par Rémy Cabella. Celui-ci reprenait un ballon contré par Meunier devant Jonathan Bamba après un centre de la droite adressé par Debuchy.

Du coup, Paris, qui n’a plus perdu depuis neuf journées et sa défaite à Lyon (2-1) le 21 janvier, et une semaine après sa victoire en finale de la Coupe de la Ligue sur Monaco, reste solidement en tête avec dix-sept points d’avance sur les Monégasques (2e) qui reçoivent Nantes, samedi (17H00).

Cependant, les Parisiens ne peuvent plus être sacrés champions dès ce week-end.

De son côté, l’ASSE, transfigurée depuis le mercato hivernal au cours duquel il a très bien recruté, porte son invincibilité à dix matches (5 victoires, 5 nuls) mais reste 9e du classement.

Après avoir atteint leur objectif de 42 points pour assurer le maintien en gagnant à Nantes (3-0), les Verts (43 pts) peuvent encore forcer les portes de l’Europe.

Diminué par les absences de Thiago Motta (suspendu), Marco Verratti, Julian Draxler et Dani Alves (blessés) alors que Thiago Silva et Edinson Cavani étaient remplaçants au coup d’envoi, le PSG, battu dans les duels et commettant trop de fautes, n’a pas montré assez d’implication pour s’opposer à une formation stéphanoise soudée et très motivée.

- Cabella rate un pénalty –

Les Parisiens auraient même pu être menés 2-0 si Alphonse Aréola n’avait pas arrêté un pénalty tiré par Cabella, obtenu pour une faute de Kimpembe sur Romain Hamouma (30).

Peu après, ce même Kimpembe était exclu pour une nouvelle faute sur Hamouma (41), le défenseur parisien étant averti sur les deux situations.

Les Verts auraient pu également inscrire un second but sur une reprise de Bamba au-dessus malgré une belle position après un corner (62) et un tir d’Oussama Tananne détourné sur la barre par Aréola (74).

Beaucoup trop timorés en première période au cours de laquelle ils n’ont tenté qu’un tir non cadré, les Parisiens, avec les entrées de Thiago Silva (46) et Cavani (68) ont cherché à réagir mais sans avoir la conviction nécessaire.

L’Uruguayen, servi par Angel Di Maria, manquait même une occasion incroyable à la conclusion d’un contre (76), ratant le but vide, alors que Stéphane Ruffier repoussait du pied une tentative de Kylian Mbappé (78) et réussissait une parade magnifique devant Cavani (90+1). Avant le coup de massue quelques secondes plus tard sur la tête des Stéphanois provoqué par ce but de Debuchy contre son camp…

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.