DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Ghana: six morts dans l'effondrement d'une mine d'or de Newmont

Vous lisez:

Ghana: six morts dans l'effondrement d'une mine d'or de Newmont

Ghana: six morts dans l'effondrement d'une mine d'or de Newmont
Taille du texte Aa Aa

Six mineurs ont été tués et deux blessés samedi par l’effondrement du toit d’un tunnel d’une mine d’or exploitée par l’entreprise américaine Newmont, dans le sud du Ghana, a annoncé la société dimanche.

“Je confirme que six personnes sont mortes. Deux autres ont été soignées dans une clinique (…) après la tragédie survenue samedi”, a déclaré Agbeko Azumah, un porte-parole de Newmont.

L’accident s’est produit dans la région de Brong Ahafo, située à environ 430 km de la capitale du Ghana, a-t-il précisé.

“Toute la famille Newmont est dévastée par ce tragique accident et notre priorité est de fournir notre aide aux familles, amis et collègues de travail” des personnes décédées, a déclaré dans un communiqué le vice-président de la compagnie en Afrique, Alwyn Pretorius.

La société a ajouté avoir évacué tous les autres employés sur le site où le travail a été suspendu pour pouvoir mener une enquête sur les causes de l’accident.

“Tous les autres employés travaillant dans cette zone ont été évacués en toute sécurité et le lieu de l’accident a été sécurisé”, selon la même source.

Newmont est une des plus grandes sociétés de production d’or. Elle est présente au Ghana où elle y exploite deux mines.

En juillet 2017, au moins 22 personnes ont été tuées dans l’effondrement d’une mine d’or illégale dans l’ouest du pays. En 2010, au moins 45 personnes ont été tuées dans l’effondrement d’une mine illégale après des pluies diluviennes.

Le Ghana est le deuxième plus grand producteur d’or en Afrique, après l’Afrique du Sud.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.