DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Ligue 1: Marseille doit encore bricoler

Vous lisez:

Ligue 1: Marseille doit encore bricoler

Ligue 1: Marseille doit encore bricoler
Taille du texte Aa Aa

Entre ses deux manches de quart de finale européen, l’Olympique de Marseille ne doit pas faiblir contre Montpellier, dimanche (21h00), pour continuer de défendre sa troisième place en championnat, malgré les blessés.

Rudi Garcia va encore devoir bricoler pour la 32e journée de Ligue 1. Après la défense à cinq ressortie à Leipzig, jeudi, où la courte défaite (1-0) laisse intactes les chances d’un renversement au retour, l’entraîneur olympien doit composer avec les absences.

Florian Thauvin sera peut-être de retour, mais avec ou sans le joueur qui allume les étincelles (18 buts toutes compétitions confondues), il faudra faire mieux contre le MHSC qu’en Allemagne.

Car Lyon reste en embuscade à deux longueurs, pour grimper sur le podium. L’OL (4e) aura joué à Metz (17h00) et l’OM connaîtra son ordre du jour au moment d’entrer sur la pelouse.

Adil Rami est sûr de pas la fouler à l’heure du traditionnel “Jump” de van Halen. Touché au mollet, il n’est pas rétabli. Garcia pourrait être contraint d’innover encore en charnière, car Rolando, souffrant d’un tendon d’Achille, n’est pas certain d‘être remis pour ce match.

- Retour de Thauvin? –

Reculer Luiz Gustavo en défense centrale a fonctionné à Leipzig, mais le Brésilien a beaucoup manqué dans l’entre-jeu, où Frank Anguissa, privé de son tuteur, est passé à côté de son match à Leipzig.

Garcia pourrait faire jouer Boubacar Kamara, trop vite effacé sur le but de Timo Werner mais plutôt correct par ailleurs, ou Grégory Sertic, qui revient à peine à la compétition après des mois de blessure.

Le coach n’a pas le choix dans les buts avec la blessure de Steve Mandanda. Mais Yohann Pelé ne s’est pas montré rassurant, comme le souligne cette statistique affreuse: il a encaissé cinq buts sur les cinq derniers tirs cadrés…

“On fait parler les statistiques comme on veut, il ne faut pas que Yohann s’emmerde avec ça, réplique Garcia. Il a eu des moments beaucoup, beaucoup plus difficiles dans sa carrière (malade, il a manqué deux saisons, ndlr). C’est magnifique pour lui de jouer un quart finale de coupe d’Europe et dans une équipe qui vise la Ligue des champions. Moi j’ai entière confiance en lui.”

Enfin devant la grande question concerne Florian Thauvin. Touché à la cuisse en équipe de France, martyrisé sur sa cheville douloureuse par des adversaires un peu “snipers”, à Bilbao ou contre Lyon, “Flotov” pourrait revenir contre Montpellier.

- Montpellier invaincu depuis 8 matches –

L’OM a besoin, dès dimanche, des différences qu’il créées, mais pense aussi à relancer la machine pour le match contre Leipzig, dont tout Marseille bruisse déjà, rêvant d’une grande soirée européenne.

En attendant il faut penser au prochain match, “le plus important”, comme le dit toujours Garcia. Et l’adversaire que les Phocéens vont croiser avant les Saxons est redoutable.

En course pour les places européennes, “La Paillade” est invaincu depuis huit matches de Ligue 1 et une raclée à Paris (4-0). Mais l‘équipe de Michel Der Zakarian a un peu érodé les deux piliers de sa bonne saison: son imperméabilité et sa réussite face aux “gros”.

Longtemps meilleure défense de L1, elle a encaissé au moins un but lors de 12 de ses 14 derniers matches, toutes compétitions confondues, et a perdu ses trois derniers matches contre les cadors, le PSG, donc, Monaco (2-0) en demi-finale de Coupe de la Ligue et Lyon (2-1) en 8e de finale de Coupe de France.

Lors de la première moitié de saison, elle n’avait jamais perdu contre les quatre premiers, à l’image du nul (1-1) à l’aller, chanceux pour l’OM.

Montpellier a le goût de la contre-attaque, cela servira de répétition pour Leipzig. Le match a un fort enjeu, mais le Vélodrome ne sera pas plein, privé en outre du bas du virage Sud et du coin des Dodgers dans le haut du virage Nord, pour les fumigènes allumés contre Bordeaux. Jeudi, ce sera un volcan.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.