DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Top 14: Montpellier regarde la meute, Brive et Oyonnax perdent gros

Vous lisez:

Top 14: Montpellier regarde la meute, Brive et Oyonnax perdent gros

Top 14: Montpellier regarde la meute, Brive et Oyonnax perdent gros
Taille du texte Aa Aa

Montpellier a quasiment en poche un billet pour les demi-finales du Top 14 après sa démonstration dimanche lors de la 23e journée, lors de laquelle Lyon et Castres sont revenus dans la course à la phase finale et Brive ainsi qu’Oyonnax ont été distancés dans celle pour le maintien.

+ Montpellier, Lyon en vue

Le sans-faute se poursuit. Les Héraultais (1er, 76 pts) ont remporté face à La Rochelle (40-24) leur douzième victoire en douze matches de championnat à domicile cette saison, la dixième assortie du bonus offensif. Si les cartes sont rebattues en phase finale, le MHR sera néanmoins très difficiles à stopper sur la route du Stade de France.

En attendant, il a un pied et demi à Lyon, lieu des demi-finales: à trois rencontres du terme de la saison régulière, Montpellier compte dix longueurs d’avance sur la troisième place, occupée par Toulouse.

Car les Rouge et Noir avaient chuté la veille à Castres (23-28) après avoir pourtant mené 23 à 8 à la pause. Dimanche (16h50), le Racing 92 (2e, 66 pts comme Toulouse) peut également profiter du revers des Rouge et Noir pour prendre ses distances avant de se rendre chez eux le week-end prochain. Ils devront pour cela dominer à domicile Toulon (4e, 63 pts), qui abat de son côté sa dernière carte pour rejoindre directement le dernier carré.

+ Le LOU ressort les crocs

Lyon n’est pas mort. Il est contraire bien vivant et peut rêver accrocher la première phase finale de Top 14 de son Histoire, qui s‘était éloignée au début de l’hiver après un début de saison quasi parfait. Le printemps est arrivé et les Rhodaniens ont repris des couleurs: déjà vainqueurs à Toulouse le 11 mars (27-20), ils ont récidivé à l’extérieur samedi, à Brive (27-25) grâce à un essai de Baptiste Couilloud à quatre minutes de la fin transformé par son compère de la charnière Lionel Beauxis.

S’ils sont toujours en dehors du Top 6 (7e, 61 pts), ils ont repris des points à leurs principaux concurrents pour la qualification: La Rochelle (6e, 61 pts), Pau (5e, 62 pts), battu sur le fil à Bordeaux-Bègles (18-19) et Toulon (au moins provisoirement).

Leur calendrier leur autorise tous les espoirs: ils recevront le Stade Français avant de se déplacer à Oyonnax puis de terminer à domicile contre Montpellier, qui aura sans doute déjà son billet pour les demi-finales.

Celui de Castres (8e, 60 pts) est plus compliqué: déplacements à La Rochelle et Toulon puis réception d’Oyonnax. Mais au moins les Tarnais se sont-ils donnés le droit de rêver après leur succès renversant contre Toulouse. Une troisième phase finale de suite passera par un quasi sans-faute.

+ Oyonnax-Brive, malheur au vaincu

En bas, il y a en revanche eu écrémage dans le match à quatre pour éviter les deux dernières places, la 13e synonyme de barrage d’accession-relégation, et la 14e de descente. Agen (11e, 38 pts) et le Stade Français (12e, 38 pts) ont en effet pris une option sur le maintien grâce à leur victoires assorties du bonus contre Clermont (50-13) et Oyonnax (36-21): ils comptent désormais six longueurs d’avance sur Brive (13e) et huit sur l’USO (14e).

Corréziens, dans l‘élite depuis cinq ans, et Haut-Bugistes, promus l‘été passé, semblent réduits à devoir se livrer un duel à couteaux tirés pour éviter la dernière place. Dont la première manche, entre eux samedi prochain, pourrait être décisive. Elle se déroulera dans l’Ain, où Brive se rendra avec un maigre matelas de deux points d’avance.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.