DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Russie: 215 millions d'euros pour pérenniser les stades après le Mondial-2018

Vous lisez:

Russie: 215 millions d'euros pour pérenniser les stades après le Mondial-2018

Russie: 215 millions d'euros pour pérenniser les stades après le Mondial-2018
Taille du texte Aa Aa

La Russie a l’intention de consacrer 16,6 milliards de roubles (215 millions d’euros) pour pérenniser les stades du Mondial-2018 de football, selon une proposition gouvernementale rendue publique mardi.

Le pays hôte de la prochaine Coupe du monde entend éviter que les 12 stades construits ou rénovés pour la compétition ne deviennent des “éléphants blancs”, ces infrastructures dont l’exploitation et l’entretien constituent un gouffre financier.

“En raison du coût élevé des enceintes et des faibles revenus attendus après le Mondial, il sera impossible pour un stade d‘être commercialement viable dans les 3 à 5 années qui viennent”, souligne le gouvernement.

Son projet vise à accompagner financièrement les stades jusqu’en 2023 pour certains d’entre eux. L’essentiel de l’enveloppe (154 millions d’euros) sera dévolu à l’entretien, pour permettre notamment aux sept enceintes situées dans les plus petites villes de continuer à fonctionner. Le reste du budget sera lui consacré aux terrains d’entraînement et aux centres de formation.

Le site de Sotchi, près de la Mer noire, est particulièrement ciblé par le projet gouvernemental. Le président russe Vladimir Poutine entend faire de son lieu de villégiature préféré, et ville-hôte des JO d’hiver 2014, une capitale du sport et de la culture.

Le gouvernement veut notamment ajouter 4.000 places aux 40.000 existantes du stade Fisht pour accueillir plus de 20 événements culturels majeurs par an.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.