DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le pape reçoit un Français grièvement blessé après avoir défendu un couple

Vous lisez:

Le pape reçoit un Français grièvement blessé après avoir défendu un couple

Le pape reçoit un Français grièvement blessé après avoir défendu un couple
Taille du texte Aa Aa

Le pape François a reçu mercredi en audience privée un étudiant français grièvement blessé fin 2016 à Lyon (centre de la France) après avoir pris la défense d’un couple qui s’embrassait dans la rue.

“Une rencontre incroyable avec un homme exceptionnel… J’ai une pensée pour vous tous en ce jour si particulier pour moi. Je repars plein de force, de courage et d’espoir”, a écrit le jeune homme sur la page Facebook de l’association “Je soutiens Marin”, créée par ses parents et suivie par près de 200.000 personnes.

Le soir du 11 novembre 2016, ce brillant étudiant de 20 ans féru de langue chinoise, en troisième année d’une double licence de droit et sciences politiques, avait volé à la rescousse d’un couple qui s’embrassait à un arrêt de bus et était pris à partie par un groupe de jeunes.

Contrairement à ce qu’ont affirmé de nombreux articles de presse, le couple était hétérosexuel, a précisé mercredi à l’AFP son association de soutien.

L’agresseur présumé de Marin, mineur à l‘époque des faits, s‘était approché de lui par derrière avant de lui asséner des coups de béquilles sur le crâne, sur une place devant la gare principale de Lyon.

Marin est resté de longues semaines dans le coma et un neurochirurgien a dû lui enlever le quart de sa boîte crânienne pour laisser de la place à l‘énorme hématome qui s‘était formé.

Le jeune homme souffre aujourd’hui de lourdes séquelles neurologiques et motrices. Il a subi plusieurs opérations et vit désormais dans un centre spécialisé dans la rééducation en Suisse.

Depuis l’agression, une forte mobilisation s’est organisée à Lyon autour de lui (messages de soutien, cadeaux, chansons, collecte de fonds, soirées caritatives, événements sportifs). Marin raconte pour sa part sur les réseaux sociaux sa longue rééducation et ses proches ont créé une association, “La tête haute”, pour aider les traumatisés crâniens.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.