DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Ryan Lochte, légende de la natation, suspendu 14 mois par l'agence américaine antidopage

Vous lisez:

Ryan Lochte, légende de la natation, suspendu 14 mois par l'agence américaine antidopage

Ryan Lochte, le 1er juillet 2016, à Omaha
@ Copyright :
TOM PENNINGTON
Taille du texte Aa Aa

L'Américain Ryan Lochte, sextuple champion olympique et 16 fois champion du monde de natation, a été suspendu pendant 14 mois, soit jusqu'en juillet 2019, pour avoir violé les règles liées au dopage, a annoncé lundi l'agence américaine antidopage, l'USADA.

C'est le nageur de 33 ans lui-même qui avait attiré l'attention de l'agence en publiant le 24 mai sur les réseaux sociaux une photo de lui... en pleine perfusion.

"L'enquête de l'USADA, à laquelle Lochte a pleinement coopéré, a révélé que Lochte a reçu une perfusion intraveineuse de substances autorisées", a justifié l'agence, précisant que la méthode utilisée était contraire au règlement en vigueur, à savoir que l'homme aux douze médailles olympiques a utilisé une dose supérieure (plus de 100 mL en 12 heures) à celle autorisée.

La décision, rétroactive à la date du 24 mai, signifie que Ryan Lochte ne pourra pas participer au championnat américain cette semaine en Californie, ni, surtout, aux championnats du monde l'an prochain.

"Je n'ai rien pris d'illégal. Tout était légal. Vous pouvez acheter ça chez CVS ou Walgreens (deux chaînes de supérettes et pharmacies américaines, ndlr) mais il y a des règles et vous devez vous y conformer", a regretté Ryan Lochte lors d'une conférence de presse lundi. Il a également dit accepter cette décision.

Lochte a également précisé qu'il prévoit toujours de s'entraîner pour pouvoir participer aux Jeux olympiques de Tokyo en 2020. S'il y parvient, il fêtera ses 36 ans pendant la compétition reine.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.