DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

République dominicaine: une marche contre la corruption et l'impunité

Vous lisez :

République dominicaine: une marche contre la corruption et l'impunité

République dominicaine: une marche contre la corruption et l'impunité
Taille du texte Aa Aa

Des milliers de personnes ont défilé dimanche à Saint-Domingue, la capitale de la République dominicaine, contre la corruption et l'impunité après le scandale Odebrecht.

Soutenue par deux partis d'opposition (le Parti Révolutionnaire Moderne et Alianza País) et autoproclamée "la marche du million", la manifestation s'est conclue devant le siège du Congrès pour demander que la "justice soit faite" et "la prison pour les personnes corrompues".

gi

Le mouvement la Marche Verte, l'organisateur de la manifestation, s'est constitué en 2017 après le scandale Odebrecht, du nom du géant de BTP brésilien accusé d'avoir versé des pots-de-vin en échange de marchés publics.

"Nous avons un million de raisons de continuer à manifester, de continuer à lutter contre le régime de corruption et d'impunité qui s'est implanté en République dominicaine", a déclaré la responsable du mouvement María Teresa Cabrera.

Le parquet général a inculpé en juillet dans le cadre de l'affaire Odebrecht sept entrepreneurs et fonctionnaires accusés d'avoir versé et reçu 92 millions de dollars de pots-de-vin, mais la Marche Verte estime que ce n'est pas suffisant.

L'audition des accusés a été repoussée au 21 août par un juge de la Cour Suprême.

"En réalité, il n'y a pas de justice, il y a beaucoup de personnes qui manquent parmi les accusés et la société attend des sanctions", a déclaré Augusto Márquez, un manifestant.

La République dominicaine est le troisième pays dans lequel Odebrecht a versé le plus de pots-de-vin, derrière le Brésil (349 millions de dollars) et le Venezuela (98 millions), selon des chiffres fournis par l'entreprise pendant l'enquête.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.