DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Allemagne: l'arbre Bayern cache mal la forêt décatie de Bundesliga

Vous lisez:

Allemagne: l'arbre Bayern cache mal la forêt décatie de Bundesliga

Allemagne: l'arbre Bayern cache mal la forêt décatie de Bundesliga
Taille du texte Aa Aa

La Bundesliga est inquiète! A la veille de la première journée, commentateurs et experts ressassent deux questions douloureuses: comment éviter l'ennui d'un septième titre consécutif du Bayern? Et comment stopper la lente dégringolade du foot allemand, humilié au Mondial en Russie et en chute libre dans les compétitions européennes?

Selon la tradition, le champion en titre ouvrira le bal vendredi soir à domicile, contre Hoffenheim, troisième la saison dernière et qualifié pour la Ligue des champions. Les autres matches sont programmés en fin de semaine, avec un alléchant Dortmund-Leipzig qui donnera lui aussi dès dimanche quelques indications sur les rapports de force.

Schalke, dauphin des Bavarois la saison dernière qui a perdu à l'intersaison ses deux jeunes internationaux Leon Goretzka (Bayern Munich) et Max Meyer (Crystal Palace), se déplace samedi à Wolfsburg.

Pour le "Rekordmeister" et son nouvel entraîneur Niko Kovac, remporter le titre national relève du service minimum, et une deuxième place serait vécue comme un échec. "Ceux qui espèrent que le FC Bayern va se relâcher vont être déçus", a mis en garde le patron du club Karl-Heinz Rummenigge: "Le gène qui provoque la sensation de ne plus avoir faim n'existe pas dans notre ADN!"

- Rib-Rob toujours présents -

En fait, c'est au delà des frontières que dirigeants et supporters du Bayern portent leurs regards. Le but est évidemment de reconquérir le seul trophée digne du club: la Ligue des champions, qui lui échappe depuis 2013.

L'équipe est bâtie dans cet objectif, mais tandis que les grosses écuries européennes se livrent à une course effrénée à l'armement, le mercato munichois suscite des interrogations. Arturo Vidal "le taureau" est parti à Barcelone, Douglas Costa a rejoint la Juve, et un transfert de Jérôme Boateng à Paris est encore possible.

Les nouveaux arrivants ne sont pas du même calibre: les jeunes Goretzka et Serge Gnabry (retour de prêt de Hoffenheim) ont encore tout à prouver au plus haut niveau, la carrière du Portugais Renato Sanches (retour de prêt de Swansea) n'a toujours pas décollé, et le petit prodige canadien Alphonso Davies, à 17 ans, n'est pour l'heure qu'une promesse d'avenir.

Les champions d'Allemagne ont en outre pris le risque de prolonger d'une saison le duo Ribéry-Robben (35 et 34 ans), certes redoutables sur la pelouse, mais sujets aux blessures récurrentes et désormais à la peine pour tenir le rythme de deux matches par semaine toute une saison.

- Traumatisme national -

D'aucuns se demandent aussi si l'opposition que le Bayern rencontre en Allemagne est suffisante pour le préparer aux joutes européennes. L'échec de l'équipe nationale au Mondial (élimination au premier tour) a traumatisé le pays, mais a surtout mis en lumière un phénomène observé au niveau des clubs depuis quelques saisons: le foot allemand n'est plus compétitif.

"On peut dire que la Bundesliga et l'équipe nationale sont l'une et l'autre au fond du trou", commente l'ancien champion du monde et sélectionneur Berti Vogts. A l'exception du Bayern, note-t-il, les résultats des équipes allemandes dans les compétitions européennes sont en chute libre.

Le marché des transferts ressemble aussi chaque été à un exode des talents vers l'étranger. La seule vedette du Mondial arrivé en Allemagne cette année est le Belge Axel Witsel (de Tianjin Quanjian à Dortmund pour 20 millions). "Pourquoi aucune star mondiale ne vient-elle jouer en Allemagne?", demande avec indignation Berti Vogts, qui met en cause le jeu "ennuyeux et peu efficace" des équipes de Bundesliga, où n'évolueront cette saison que deux champions du monde, Corentin Tolisso à Munich et Benjamin Pavard à Stuttgart.

La réglementation très stricte, qui empêche les clubs allemands de se vendre à des investisseurs, et donc de concurrencer les richissimes Anglais ou Espagnols sur le marché des transferts, est l'une des réponses à la question de Vogts.

Programme de la 1re journée (heures locales/françaises, GMT+2)

Vendredi

(20h30) Bayern Munich - Hoffenheim

Samedi

(15h30)Hertha Berlin - Nuremberg

Werder Brême - Hanovre 96

Fribourg - Eintracht Francfort

Wolfsburg - Schalke 04

Düsseldorf - Augsbourg

(18h30) Borussia Monchengladbach - Bayer Leverkusen

Dimanche

(15h30) Mayence - Stuttgart

(18h00) Borussia Dortmund - RB Leipzig

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.