DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Bordeaux: Gustavo Poyet reçu par sa direction en vue d'un licenciement

Vous lisez:

Bordeaux: Gustavo Poyet reçu par sa direction en vue d'un licenciement

Bordeaux: Gustavo Poyet reçu par sa direction en vue d'un licenciement
Taille du texte Aa Aa

L'entraîneur uruguayen de Bordeaux Gustavo Poyet, mis à pied à titre conservatoire une semaine pour des propos contre sa direction, a été reçu vendredi matin par le président Stéphane Martin en vue d'un licenciement au Château du Haillan, a constaté l'AFP.

Convoqué par sa direction, Poyet est arrivé au Haillan peu avant 10h et s'est garé sur le parking des joueurs et du staff technique.

Son entretien avec le président Martin a duré moins de dix minutes et à sa sortie, le technicien uruguayen a juste évoqué "des formalités" avant de quitter le centre d'entraînement des Girondins.

L'annonce officielle d'un licenciement de Poyet ne pourra légalement pas intervenir avant le début de la semaine prochaine, soit au moins deux jours ouvrables après la date de l'entretien préalable.

L'ancien international Thierry Henry est donné grand favori pour lui succéder.

A l'issue du match retour contre Mariupol (2-1) en Ligue Europa le 16 aout dernier, Poyet s'était montré furieux en conférence de presse contre ses dirigeants, leur reprochant leur gestion du cas de l'attaquant Gaëtan Laborde, transféré le matin de ce match à Montpellier sans qu'il en ait été averti.

"Ce que le club a fait aujourd'hui avec Gaëtan Laborde, c'est une honte", avait-il déclaré.

Le lendemain, le président Martin avait jugé que son entraîneur "avait dépassé les bornes" pour expliquer sa mise à pied d'une semaine.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.