DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Australie: des clandestins recherchés dans une zone infestée de crocodiles

Vous lisez:

Australie: des clandestins recherchés dans une zone infestée de crocodiles

Australie: des clandestins recherchés dans une zone infestée de crocodiles
Taille du texte Aa Aa

Un bateau de clandestins a touché les côtes australiennes pour la première fois en près de quatre ans, a annoncé lundi le gouvernement, et certains de ces migrants se sont enfuis dans une zone de mangrove infestée de crocodiles.

Des habitants de la région ont indiqué que nombre des occupants de cette embarcation de fortune avaient disparu dans la forêt tropicale très dense proche d'un fleuve, le Daintree, dans le nord de l'Etat du Queensland.

Cette forêt, l'une des plus anciennes au monde, se trouve à 120 km au nord de Cairns. Elle abrite une importante population de crocodiles et de serpents.

Le ministre de la Police de l'Etat du Queensland, Mark Ryan, a affirmé à l'Australian Broadcasting Corporation que 15 personnes avaient été arrêtées.

Le Courier Mail, un journal de Brisbane, avance qu'une vingtaine d'autres pourraient être dans la nature.

Peter Rinaudo, de la protection civile de l'Etat, a indiqué que ses services avaient lancé des recherches dans des zones de mangrove à l'embouchure du fleuve.

"C'est une tâche difficile, il fait chaud et les conditions sont compliquées pour les gars", a-t-il dit à ABC.

"J'espère qu'on va les retrouver, quel que soit leur nombre, parce que ce n'est pas un endroit sympa où rester".

Le ministre de l'Intérieur Peter Dutton a indiqué que le bateau, qui a partiellement coulé, provenait du Vietnam et était le premier bateau de demandeurs d'asile à atteindre le sol australien depuis 2014.

"Nous pensons que l'Australie vient de recevoir le premier bateau de passeurs depuis 1.400 jours", a-t-il dit aux journalistes.

"Nous travaillerons avec les agences pour être sûrs que nous pourrons rapatrier ces gens dans leur pays d'origine, une fois que nous aurons toutes les données du problème."

M. Dutton n'a pas confirmé le nombre de personnes à bord du bateau ni leur nationalité.

L'Australie mène une politique particulièrement stricte contre les bateaux de réfugiés, qu'elle repousse systématiquement. Les clandestins qui arrivent en Australie sont relégués dans des centres de détention offshore régulièrement condamnés par les organisations de défense des droits de l'homme.

Même si leur demande d'asile est fondée, ils ne seront pas acceptés sur le sol australien, Canberra ne leur offrant que la possibilité de s'établir dans un pays tiers. Ou de rentrer chez eux.

Cette politique a été couronnée de succès, en ce que le nombre des arrivées s'est réduit à peau de chagrin, mais elle a divisé l'opinion publique et terni la réputation internationale du pays.

Les défenseurs des droits de l'homme, ainsi que l'ONU, ont étrillé un pays riche tournant le dos à des populations vulnérables. Les informations filtrant hors des camps faisaient état d'abus, de cas de dépression, de suicides.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.