DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Espagne: le suspect du meurtre d'un garçon néerlandais devant la justice

Vous lisez:

Espagne: le suspect du meurtre d'un garçon néerlandais devant la justice

Espagne: le suspect du meurtre d'un garçon néerlandais devant la justice
Taille du texte Aa Aa

Le suspect du meurtre de Nicky Verstappen, un jeune garçon de 11 ans, qui avait ébranlé les Pays-Bas il y a vingt ans, a été présenté lundi devant la justice espagnole après son arrestation près de Barcelone, a-t-on appris de source judiciaire.

"La personne arrêtée a été conduite au tribunal de Granollers (nord-est de Barcelone, ndlr) par la police nationale", a indiqué à l'AFP une porte-parole des autorités judiciaires de Catalogne.

Au sein de ce tribunal, le suspect sera interrogé en vidéoconférence par des magistrats de l'Audience nationale, haut tribunal de Madrid chargé des procédures d'extradition, a-t-elle ajouté.

Joseph Brech, Néerlandais de 55 ans, a été arrêté dans une zone montagneuse près de Castellterçol, à 50 kilomètres de Barcelone "alors qu'il sortait couper du bois", a indiqué la police espagnole lundi dans un communiqué.

Une enquête "à grande échelle" sur les traces ADN a mené à une maison de campagne isolée de ce village catalan, raconte la police.

Son arrestation avait été annoncée dimanche soir par la police néerlandaise.

Nicky Verstappen, 11 ans, avait disparu d'un camp de jeunesse dans la nuit du 9 au 10 août 1998 dans la province de Limbourg, dans le sud des Pays-Bas.

Ce camp d'été, dans lequel le suspect travaillait comme moniteur selon la police espagnole, se tenait dans la réserve naturelle de Brunssummerheide, près de la frontière avec l'Allemagne. Le corps de l'enfant, agressé sexuellement avant d'être tué, avait été découvert le lendemain soir près du camp.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.