DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Corée du Sud: cérémonie d'hommage à un chien policier mort en service

Vous lisez:

Corée du Sud: cérémonie d'hommage à un chien policier mort en service

Corée du Sud: cérémonie d'hommage à un chien policier mort en service
Taille du texte Aa Aa

La police sud-coréenne rendra hommage le mois prochain à un chien policier tué en service, par un serpent, lors d'une cérémonie rarissime dans ce pays où un million de canidés sont mangés chaque année.

Larry, un berger allemand de sept ans, recherchait un disparu dans une montagne de Chungcheong Nord lorsque le reptile l'a mordu à la patte arrière, en juillet dernier.

Il s'agit du premier chien policier à mourir "dans l'exercice de ses fonctions" en Corée du Sud, a déclaré dans un communiqué l'Agence de la police métropolitaine de Daegu.

Larry a contribué aux investigations dans 39 délits et participé aux recherches concernant plus de 170 disparus depuis le début de sa carrière en 2012.

L'année dernière, il avait retrouvé le corps d'une femme enterrée sous 70 centimètres de terre près d'un sentier de randonnée, faisant avancer une enquête pour meurtre.

La police, qui avait déjà organisé le mois dernier les funérailles de l'animal, a commandé une plaque en bronze "en l'honneur de Larry". Elle sera accrochée aux murs de son siège régional lors d'une cérémonie en septembre, a déclaré un porte-parole à l'AFP.

Le destin de Larry tranche singulièrement avec le sort réservé à de nombreux chiens en Corée du Sud, où leur viande fait depuis longtemps partie des traditions culinaires. Selon les estimations, un million de chiens sont mangés chaque année.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.