DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Nouvelle-Calédonie, Vanuatu et Fidji: alerte au tsunami après un séisme

Vous lisez:

Nouvelle-Calédonie, Vanuatu et Fidji: alerte au tsunami après un séisme

Une alerte au tsunami a été lancée
@ Copyright :
Theo ROUBY
Taille du texte Aa Aa

Une alerte au tsunami a été lancée mercredi après un fort séisme pour l'archipel français de Nouvelle-Calédonie, le Vanuatu et les îles Fidji mais les sismologues n'ont signalé aucun dégât dans l'immédiat.

Un tremblement de terre de magnitude 7,1 a été enregistré à environ 230 kilomètres à l'est de la Nouvelle-Calédonie.

"Des vagues pouvant dépasser de 30 cm à un mètre le niveau de la marée sont possibles" sur certaines côtes du territoire, du Vanuatu et des Fidjis, a déclaré le Centre d'alerte au tsunami dans le Pacifique (PTWC).

Les habitants sont conviés à la prudence et à respecter les consignes éventuelles des autorités locales, selon la même source.

Des vagues moins importantes sont possibles dans d'autres endroits du Pacifique, dont les îles Marshall et les Samoa.

Jonathan Hanson, sismologue à l'institut néo-zélandais GNS Science a cependant minimisé les risques, expliquant que le séisme se trouvait assez loin des zones habitées et que l'alerte faisait état de vagues modestes.

"Les vagues de tsunami qui ont été recensées dans deux stations de Nouvelle-Calédonie mesurent 16 à 17 centimètres", a-t-il déclaré à l'AFP. "A ce niveau, nous ne nous attendons pas à des dégâts".

L'épicentre était situé à 27 km de profondeur, selon l'institut américain de séismologie.

Les trois archipels sont situés sur la "ceinture de feu" du Pacifique, où se rencontrent des plaques tectoniques, source d'une fréquente activité sismique et volcanique.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.