DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Réfugiés palestiniens: Amman organise une conférence de soutien à l'ONU

Vous lisez:

Réfugiés palestiniens: Amman organise une conférence de soutien à l'ONU

Réfugiés palestiniens: Amman organise une conférence de soutien à l'ONU
Taille du texte Aa Aa

La Jordanie a annoncé l'organisation d'une conférence à New York pour soutenir l'agence onusienne pour les réfugiés palestiniens (Unrwa) qui a besoin de 200 millions de dollars (170 millions d'euros) d'ici la fin de l'année pour remplir sa mission.

L'Unrwa, qui aide plus de trois millions de Palestiniens sur les cinq millions enregistrés comme réfugiés --notamment à travers ses écoles et ses centres de santé-- se trouve en sérieuses difficultés après la décision des Etats-Unis de réduire drastiquement les versements qu'ils lui font habituellement.

D'ici à fin septembre, "l'Unrwa n'aura plus un sou", a averti mercredi son porte-parole, Chris Guness.

Même si les écoles de l'agence ont pu accueillir 526.000 enfants réfugiés pour la rentrée dans les Territoires palestiniens, au Liban, en Syrie et en Jordanie, elles pourraient fermer avant la fin de l'année faute de ressources.

"Nous organisons le 27 septembre, en marge de l'Assemblée générale de l'ONU, une conférence parrainée par la Jordanie, la Suède, le Japon, la Turquie et l'Union européenne avec pour objectif d'apporter un soutien financier et politique à l'Unrwa", a affirmé le chef de la diplomatie jordanienne Ayamne Safadi.

L'objectif est de "combler le déficit et mettre en place un plan assurant à l'Unrwa un financement constant et continu pour les années à venir", a expliqué M. Safadi lors d'une conférence de presse à Amman, au côté du directeur de l'agence onusienne, Pierre Krähenbühl.

Quant à l'appui politique, "il vise à réaffirmer que l'Unrwa est une organisation créée par décision de l'Assemblée générale de l'ONU, avec un rôle clair et précis, et ce rôle doit se poursuivre", a-t-il ajouté.

L'agence a été créée par l'ONU en 1949 pour soutenir les centaines de milliers de Palestiniens chassé ou ayant fui leurs terres lors de la première guerre israélo-arabe ayant suivi la création de l'Etat d'Israël.

Dans un contexte de vives tensions américano-palestiniennes --notamment après la reconnaissance unilatérale par Washington de Jérusalem comme capitale d'Israël--, l'administration Trump n'a versé que 60 millions de dollars en 2018 à l'Unrwa contre 350 millions l'année précédente.

"Nous parlons ici d'être humains. Ce sont des gens qui ont des droits et qui, depuis des décennies, font face à une immense injustice et se trouvent dans une situation désespérée", a rappelé M. Krähenbühl en plaidant pour un soutien continu aux réfugiés. "Nous avons besoin de 200 millions de dollars pour terminer l'année".

"L'Unrwa est déterminée a rester un acteur vital dans la région tant qu'une solution politique n'a pas été trouvée" au conflit israélo-palestinien, a-t-il insisté.

La Jordanie demandera aussi une réunion d'urgence des ministres des Affaires étrangères en marge du sommet de la Ligue arabe prévu le 10 septembre.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.