EventsÉvènementsPodcasts
Loader

Find Us

PUBLICITÉ

Aléna: Trump confirme sa ligne de fermeté extrême envers le Canada

Donald Trump à la Maison Blanche, le 31 août 2018
Donald Trump à la Maison Blanche, le 31 août 2018 Tous droits réservés MANDEL NGAN
Tous droits réservés MANDEL NGAN
Par AFP
Partager cet articleDiscussion
Partager cet articleClose Button
Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2024 - Agence France-Presse.
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2024 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.

Le président américain Donald Trump a rappelé vendredi sa ligne de fermeté extrême envers le Canada dans les négociations commerciales en cours, en confirmant d'un tweet des propos très durs ayant fuité dans la presse canadienne.

Dans son tweet, M. Trump s'est indigné que ses propos, tenus en toute confidence devant des journalistes, aient été publiés, mais "au moins, le Canada sait à quoi s'en tenir!", a-t-il écrit.

La fuite a fait dérailler les négociations qui se tiennent depuis mardi à Washington pour rénover l'Accord de libre-échange nord-américain (Aléna).

Selon le quotidien canadien Toronto Star, le président républicain a confié à ses interlocuteurs que son administration entend ne faire aucun compromis avec le Canada et qu'un accord potentiel se ferait "uniquement à nos conditions".

Donald Trump souligne qu'il s'abstient de le dire publiquement, car "ce serait si insultant qu'ils ne pourraient pas trouver d'accord".

Partager cet articleDiscussion

À découvrir également

Analyse de la loi d'amnistie en Espagne : "cela signifie un pardon total pour les crimes".

"Tremblement de terre Taylor" : ses concerts ont provoqué des ondes sismiques à Lisbonne

Les rebelles houthis affirment avoir abattu un drone américain