DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Argentine: manifestation contre les coupes budgétaires à l'université

Vous lisez:

Argentine: manifestation contre les coupes budgétaires à l'université

Argentine: manifestation contre les coupes budgétaires à l'université
Taille du texte Aa Aa

Des dizaines de milliers de professeurs et étudiants ont protesté jeudi à Buenos Aires contre les réductions budgétaires imposées aux universités publiques du pays.

La majorité des 57 universités publiques d'Argentine sont paralysées depuis 4 semaines par un mouvement de grève des professeurs.

Le salaire des professeurs n'a été revalorisé que de 10%, alors que l'inflation a atteint 20% sur les 7 premiers mois de l'année et qu'elle devrait dépasser les 30% pour 2018.

"Nous sommes mobilisés contre les augmentations salariales ridicules et les baisses de budget", a témoigné Carlos de Feo, syndicaliste enseignant.

Le gouvernement s'est engagé à réduire le déficit budgétaire chronique afin de stabiliser son économie en crise, fragilisée par les déséquilibres économiques.

"Le budget a été établi avec un dollar à 16,70 pesos et le taux de change est désormais de 40 pesos. On ne peut même pas acheter le matériel ou les équipements nécessaires", se plaint Laura Ferrer, professeur de l'Université de Rosario, la 3e ville du pays.

Gisela Muller, étudiante en droit à l'Université de Buenos Aires (UBA), la plus prestigieuse du pays, manifeste derrière la banderole "pour la défense de l'université publique".

"Pour nous qui venons de familles sans un sou, l'université publique est notre seule chance pour avoir une meilleure vie que nos parents. L’État se doit de nous offrir cette opportunité d'ascension sociale et investir plus", plaide cette jeune femme de 22 ans.

L'Argentine compte deux millions d'étudiants universitaires, dont 80% dans le public.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.