DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Alcool et violences sexuelles: l'équipe d'Allemagne d'équitation dans la tourmente

Vous lisez:

Alcool et violences sexuelles: l'équipe d'Allemagne d'équitation dans la tourmente

Taille du texte Aa Aa

Le parquet de Coblence (Ouest) a ouvert lundi une enquête contre l'un des cavaliers allemands impliqués dans un scandale de violences sexuelles sur fond d'alcoolisation, qui ébranle l'équipe nationale d'équitation à quelques jours des Jeux équestres mondiaux à Tryon, aux Etats-Unis.

Le nom du cavalier n'a pas été rendu public mais il s'agit d'un jeune homme de 20 ans qui fait partie des espoirs de l'équipe d'Allemagne.

Il est soupçonné d'avoir "abusé sexuellement, seul ou avec des complices, de jeunes femmes lors de tournois" en Allemagne ou à l'étranger, selon un communiqué du parquet.

L'hebdomadaire Der Spiegel dans sa dernière édition affirme qu'un groupe de cavaliers allemands a alcoolisé des femmes pour pouvoir plus facilement les abuser sexuellement en marge de récentes compétitions.

Selon le Spiegel, le parquet possède des informations sur le viol -- ou l'agression sexuelle -- d'une victime lors des derniers championnats d'Europe à Samorin, en Slovaquie. La même source assure également que deux jeunes cavaliers ivres ont détruit un lit dans leur hôtel.

Le parquet n'a pas confirmé si l'enquête ouverte lundi se rapportait aux faits rapportés par le Spiegel ou à d'autres.

Le directeur exécutif de la Fédération allemande d'équitation (FN) Soenke Lauterbach a reconnu être au courant des faits, qui impliquent de très jeunes cavaliers dont certains n'ont même pas vingt ans. "Il existe un groupe qui se comporte extrêmement mal, y compris avec de l'alcool. Nous le savons", dit-il, "mais je crois qu'il s'agit d'un groupe isolé".

Un cavalier a déjà été exclu de la sélection pour 18 mois pour une agression sexuelle, a assuré M. Lauterbach.

Interrogé par l'agence sportive SID, filiale de l'AFP, le quadruple champion olympique Ludger Beerbaum a lui aussi laissé entendre que le problème était connu: "On a trop longtemps fermé les yeux", a-t-il dit, "ça commence par les parents, puis les entraîneurs et ensuite les responsables de la Fédération. Tous doivent prendre leurs responsabilités maintenant".

"Que ceux qui sont pris en état d'alcoolisation soient exclus des tournois, et soient suspendus pour une longue période en cas de récidive", a-t-il demandé.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.