DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Gymnastique: la directrice de la fédération américaine a démissionné

Vous lisez:

Gymnastique: la directrice de la fédération américaine a démissionné

Gymnastique: la directrice de la fédération américaine a démissionné
Taille du texte Aa Aa

La directrice générale de la Fédération américaine de gymnastique Kerry Perry a démissionné après une nouvelle polémique liée à l'affaire Nassar, ce médecin qui a abusé sexuellement de centaines de gymnastes pendant deux décennies, rapporte lundi la presse américaine.

Selon la chaîne de télévision ESPN et les quotidiens Orange County Register et USA Today, Mme Perry a été poussée vers la sortie et son départ sera officialisé mardi.

Elle avait pris ses fonctions de directrice générale, dirigeant le plus important dans les fédérations sportives aux Etats-Unis, en décembre dernier en remplacement de Steve Penny, contraint à la démission en mars 2017 en pleine affaire Nassar.

C'est encore l'affaire Nassar, l'un des plus graves scandales de l'histoire du sport américain, qui a eu raison de Perry.

En début de semaine dernière, USA Gymnastics avait en effet nommé au poste de coordinatrice du haut-niveau Mary Lee Tracy. Or cette nomination est mal passée auprès des victimes de Nassar, car Mme Tracy avait affiché publiquement en 2016 son soutien à l'ancien médecin de l'équipe des Etats-Unis, accusé déjà à l'époque par plusieurs gymnastes.

"Toutes mes gymnastes qui ont été sélectionnées olympiques ont travaillé avec lui: il les a protégées, il a pris soin d'elles, il a travaillé avec elles et leurs parents, il a été extraordinaire", avait alors assuré Mary Lee Tracy.

Devant l'indignation des victimes de Nassar, dont la double championne olympique par équipes Aly Raisman, devenue l'une des figures de proue de leur combat, USA Gymnastics est revenu sur sa décision, après un certain flottement.

Cela avait d'ailleurs incité la directrice générale du Comité Olympique américain (Usoc) Sarah Hirshland à taper du poing sur la table et à réclamer une nouvelle refonte de la direction, déjà renouvelée complètement à la demande de l'Usoc.

Les victimes de Nassar, dont la star de la discipline Simone Biles, regrettaient par ailleurs le manque d'empathie à leur égard de Mme Perry et la lenteur du processus de réforme de la fédération.

Nassar a été condamné en début d'année à plusieurs lourdes peines de prison pour avoir agressé au moins 265 victimes, la plupart mineures, sous couvert de traitements médicaux.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.