DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Les Bleuets qualifiés pour l'Euro-Espoirs, après 12 ans d'attente

Vous lisez:

Les Bleuets qualifiés pour l'Euro-Espoirs, après 12 ans d'attente

Les Bleuets qualifiés pour l'Euro-Espoirs, après 12 ans d'attente
Taille du texte Aa Aa

Douze ans, que ce fut long ! Les Bleuets ont obtenu vendredi leur billet pour l'Euro-2019 des moins de 21 ans, tournoi qu'ils n'ont plus disputé depuis 2006, entre désillusions sportives et dérapages en tous genres.

L'équipe de Sylvain Ripoll a été qualifiée avant même de jouer son match en Bulgarie ce vendredi, qu'elle a finalement remporté (1-0) pour continuer son sans-faute: 8 victoires sur 8!

"C'est une grosse satisfaction, a commenté le coach sur Canal+ avant le match. On vient de l'apprendre. Ça vient récompenser un parcours sans faute qui nous a permis de nous donner beaucoup de marge".

La Slovénie était le dernier adversaire théoriquement en mesure de les rattraper, mais après son nul au Kazakhstan (0-0) elle ne pourra plus priver les Français de la première place de groupe qualificative.

Les Espoirs disputeront donc la phase finale de l'Euro Espoirs co-organisé par l'Italie et Saint-Marin du 16 au 30 juin prochain. Ils connaîtront leurs adversaires lors d'un tirage au sort en décembre.

Le classement de cette compétition aura son importance: les demi-finalistes de l'Euro-2019 iront aux JO-2020 au Japon.

Dans l'immédiat, cette qualification met en tout cas fin à douze ans de couacs. La vie d'un sélectionneur français des Espoirs n'a jamais été un long fleuve tranquille, et même l'actuel détenteur du poste peut en témoigner, malgré le sans faute sportif jusque là (100% de victoires).

Ce rassemblement a ainsi commencé pour lui avec un texto de l'attaquant du RB Leipzig Jean-Kevin Augustin l'informant qu'il ne répondrait pas à sa convocation en raison d'"une fatigue musculaire" selon L'Equipe.

"Jean-Kevin m'a fait part de sa décision de ne pas honorer ce rendez-vous. J'en prends acte et j'en tirerai les conséquences sportives, ce ne sont pas des excuses recevables. Ça ne correspond pas à l'esprit que je souhaite donner à cette sélection là", a déploré le technicien national.

- "Situation hallucinante" -

"C'est une situation hallucinante" a commenté mardi le sélectionneur des A, Didier Deschamps, interrogé sur Infosport+.

Le tollé médiatique soulevé par la non-venue du joueur à Clairefontaine a forcé l'intéressé à s'exprimer mercredi soir, à 22h00, sur son compte Twitter.

Augustin, sans rentrer vraiment dans les détails, avance une décision "prise en concertation" avec son club "sur la base de considérations liées" à son "intégrité physique".

"L'équipe de France, quelle que soit sa catégorie, ne se refuse ou ne se décline pas, avec le caractère léger qu'on peut attribuer à ces termes", poursuit-il dans une sorte de mea culpa. Problème: Augustin a joué la première période d'un match amical avec le RB Leipzig ce jeudi...

Il ne faut pas oublier qu'un fâcheux précédent lui colle à la peau: Augustin avait été exclu d'un rassemblement des Espoirs à la suite d'une altercation avec Ripoll, à la mi-temps du match amical France-Chili (1-1), début septembre 2017, soit il y a un an. Il en avait été écarté jusqu'à mars 2018.

- Virée nocturne -

Ripoll avait eu une autre mauvaise surprise en juin 2017: Le latéral gauche Théo Hernandez (frère de Lucas, devenu champion du monde avec les Bleus) n'avait pas répondu à une convocation, sans donner d'explication. Des photos postées sur Instagram par l'un de ses coéquipiers le montraient allongé sur une plage à Marbella au même moment.

Les prédécesseurs de Ripoll - René Girard, Erick Mombaerts, Willy Sagnol, Pierre Mankowski - n'ont pas été plus gâtés. Les années sombres se sont succédé.

Il y eut ainsi la fameuse virée nocturne des joueurs entre deux matches de barrage conclus par une élimination sur la route l'Euro-2013. Yann Mvila, Antoine Griezmann, Chris Mavinga, Mbaye Niang et Wissam Ben Yedder avaient fait le mur entre les deux matches, depuis le camp de base du Havre, pour rejoindre une discothèque des Champs-Elysées.

Il y eut plus tard le "chambrage" des adversaires suédois, quant le parisien Layvin Kurzawa avait provoqué ses adversaires après avoir marqué un but qu'il pensait décisif... Et avant une réalisation de dernière minute des Suédois, synonyme d'élimination des Bleus. Le geste fit scandale et resta accolé au revers privant les Français de l'Euro-2015 et des JO au Brésil.

En tout cas, cette qualification est un soulagement pour la plus prestigieuse des catégories de jeunes: alors que la France a été championne du monde des moins de 20 ans en 2013 (avec Paul Pogba, Alphonse Areola ou Florian Thauvin) et d'Europe des moins de 19 ans en 2016 (emmenée par Kylian Mbappé), elle n'avait plus disputé d'Euro Espoirs depuis 2006. Ses cadres étaient alors Jimmy Briand, Florent Sinama-Pongolle ou Rio Mavuba, tous trentenaires aujourd'hui.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.