DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Mostra de Venise: le jury lance un appel en faveur d'Oleg Sentsov

Vous lisez:

Mostra de Venise: le jury lance un appel en faveur d'Oleg Sentsov

Mostra de Venise: le jury lance un appel en faveur d'Oleg Sentsov
Taille du texte Aa Aa

Le jury de la 75e Mostra de Venise, qui doit dévoiler son palmarès samedi soir, a lancé un appel pour sauver le réalisateur ukrainien Oleg Sentsov, en grève de la faim depuis le 14 mai dans une prison russe.

Le neufs membres du jury, présidé par le Mexicain Guillermo del Toro, ont été photographiés samedi sur une terrasse du Lido, brandissant une feuille de papier où était inscrit le nom d'Oleg Sentsov.

Dans un communiqué, ils ont exprimé leur "extrême préoccupation pour la condition physique du réalisateur condamné à 20 ans de prison par un tribunal militaire russe, et prisonnier depuis plus de quatre ans dans le nord de la Sibérie".

Le jury de la Mostra de Venise s'associe à l'appel international du monde du cinéma et de la culture pour réclamer "sa libération immédiate et pour ne pas le laisser mourir".

Militant contre l'annexion de la Crimée à la Russie, Oleg Sentsov a été condamné en 2015 à 20 ans de détention pour "terrorisme" et "trafic d'armes" à l'issue d'un procès qualifié de "stalinien" par Amnesty International et dénoncé par Kiev, l'Union européenne et les Etats-Unis.

Agé de 42 ans, il demande la libération de 62 "prisonniers politiques" ukrainiens incarcérés en Russie, et refuse de demander une grâce individuelle au président Vladimir Poutine.

Les appels en faveur de sa libération se sont multipliés depuis le 100e jour, le 21 août, de sa grève de la faim.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.