DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Europa League: 1 match à huis clos et 2 à huis clos partiel en appel pour l'OM

Vous lisez:

Europa League: 1 match à huis clos et 2 à huis clos partiel en appel pour l'OM

Europa League: 1 match à huis clos et 2 à huis clos partiel en appel pour l'OM
Taille du texte Aa Aa

Epinglé pour les incidents ayant émaillé sa dernière campagne européenne, Marseille a écopé en appel lundi d'un match à huis clos total et de deux à huis clos partiels en Europa League, a indiqué l'instance disciplinaire de l'UEFA lundi.

L'OM devra aussi payer une amende de 100.000 euros et, par ailleurs, contacter Lyon pour payer les dommages dans l'enceinte de l'OL causés par les supporters marseillais lors de la finale de l'Europa League la saison dernière.

Le match à huis clos total (un autre a été prononcé avec sursis pendant une période probatoire de deux ans, en compétition européenne) aura lieu le 20 septembre à l'occasion de la venue de l'Eintracht Francfort en C3.

L'OM devra purger ensuite deux matches à huis clos partiels avec virages nord et sud fermés (deux autres ont été prononcés avec sursis pendant une période probatoire de deux ans, en compétitions européennes).

En première instance, la commission de discipline de l'UEFA avait décidé "d'exclure l'Olympique de Marseille de sa participation à la prochaine compétition de l'UEFA pour laquelle il se qualifiera", cette exclusion était "suspendue à une période probatoire de deux ans". Cette sentence, qui n'apparaît plus en appel, était déjà assortie d'un huis clos partiel, de l'amende de 100.000 euros et de l'injonction de régler l'ardoise à l'OL.

L'OM paie les incidents de la saison passée en marge des matches contre Leipzig en quart de finale à domicile, Salzbourg en demi-finale (aller et retour), ainsi que lors de la finale perdue contre l'Atlético Madrid en mai dernier au Groupama Stadium de Lyon.

L'UEFA a retenu les charges de "perturbations dans le public", "actes de vandalisme", "usage de fumigènes", "jet d'objets" et "coup d'envoi retardé".

L'OL avait porté plainte pour de multiples "dégradations" après la finale, constatant notamment que "105 sièges avaient été dégradés, qu'une caméra de surveillance, des néons et des distributeurs de savon et de papier dans les toilettes avaient été arrachés", selon les explications du responsable de la gestion du Groupama Stadium à l'AFP.

Le soir de la finale, remportée 3-0 par l'Atlético, 21 personnes dont 18 supporters marseillais avaient été interpellées, principalement pour des violences et des dégradations en marge du match, ainsi que pour l'utilisation de fumigènes.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.