DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Ligue 1: un triplé de Pépé offre la 2e place à Lille

Vous lisez:

Ligue 1: un triplé de Pépé offre la 2e place à Lille

Ligue 1: un triplé de Pépé offre la 2e place à Lille
Taille du texte Aa Aa

Le festival Nicolas Pépé ! Auteur d'un triplé, l'Ivoirien a mené Lille vers la victoire à Amiens (3-2) et permis à son club de s'emparer de la deuxième place de L1, samedi lors de la 5e journée.

Avec ce troisième succès, le Losc a confirmé son très bon début de saison...et peut encore remercier Pépé, qui a obtenu et transformé deux penalties (45e+2, 56e) avant de réaliser le coup du chapeau (76e). Et Mike Maignan, le portier nordiste, a de son côté encore repoussé un penalty pour éviter des sueurs froides à son équipe (86e) !

Ganso, la recrue phare du mercato amiénois, s'est quant à lui distingué quelques minutes après son entrée en jeu en offrant un caviar à Rafal Kurzawa, qui a réduit le score (79e). L'Iranien Saman Ghoddos a ensuite marqué un superbe coup franc, mais cela n'a pas suffi (90e+3).

Avec ce succès logique, le Losc a ainsi vaincu les démons qui l'accompagnaient au Stade de la Licorne la saison dernière. En effet, le club nordiste avait gardé un très mauvais souvenir de ses passages dans l'enceinte picarde à l'automne 2017.

- Un an après la barrière -

Fin septembre, après avoir ouvert le score, une barrière s'était effondrée sous le poids des supporters lillois et le match avait été arrêté. Les fans nordistes arboraient d'ailleurs un gilet jaune samedi pour commémorer cette triste date.

Puis quand la rencontre avait été rejouée en novembre, ils avaient bu la tasse (3-0) et cette défaite avait entraîné le limogeage de Marcelo Bielsa.

Mais cette saison, les Dogues sont beaucoup plus solides et sereins. Impressionnants offensivement, ils ont mis au supplice la défense amiénoise et auraient pu l'emporter plus largement.

Avec 10 points, les joueurs de Christophe Galtier s'installent sur la deuxième marche du podium.

Après son troisième revers cette année, Amiens reste scotché en bas de classement (17e, 4 points).

La rencontre, très plaisante, aura quand même été une histoire de penalties: juste avant la mi-temps, Prince Gouano faisait une faute sur Pépé, qui se faisait justice et ouvrait le score (0-1, 45+2e).

Peu après la reprise, le scénario se répétait: Pépé était déséquilibré dans la surface par Bakaye Dibassy et transformait la sentence pour doubler la mise (0-2, 54).

Puis Maignan améliorait son impressionnante statistique en repoussant la tentative de Moussa Konaté (86e). Le portier nordiste a repoussé six des neuf penalties cadrés qu'il a affrontés en L1 (la 10e tentative adverse n'était pas cadrée).

Entre-temps, Pépé avait inscrit un triplé sur une offrande de Jonathan Ikoné (76e).

Amiens, souvent dépassé mais qui s'est accroché, a toutefois eu le mérite de marquer deux fois en fin de rencontre par Kurzawa (79) et Ghoddos sur un superbe coup franc en pleine lucarne (90e+3).

Il s'en est fallu de peu pour que l'ASC égalise. Mais cette saison, le Losc ne s'est pas effondré et commence même à impressionner.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.