DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Ligue des champions: à Liverpool, rentrée bouillante pour le PSG de Neymar et Mbappé

Vous lisez:

Ligue des champions: à Liverpool, rentrée bouillante pour le PSG de Neymar et Mbappé

Ligue des champions: à Liverpool, rentrée bouillante pour le PSG de Neymar et Mbappé
Taille du texte Aa Aa

Directement dans l'ambiance: le Paris SG de Neymar et de Kylian Mbappé lance mardi sa nouvelle campagne européenne, par un choc contre le finaliste 2018 Liverpool, dans son antre bouillant d'Anfield Road. Parfait pour évaluer l'équipe désormais emmenée par l'Allemand Thomas Tuchel.

Depuis que le PSG s'est fait sortir à deux reprises en huitièmes de finale, l'état-major du club parisien ne parle plus trop de remporter la Ligue des champions. Il est plus prudemment question d'"aller le plus loin où l'on peut" - dixit le président Nasser Al-Khelaïfi, dans le quotidien L'Equipe.

Sur le fond, cela ne change pas grand chose: au moment de reprendre le chemin de l'Europe, dans l'"atmopshère électrique" d'Anfield - dixit le capitaine des Reds Jordan Henderson, le PSG et sa puissance économique sans comparaison en France a remporté ses 5 premiers matches de championnat et n'a laissé échapper qu'un seul trophée domestique depuis 2015.

- 'MCN' revancharde -

Le nouvel entraîneur Thomas Tuchel a assuré lundi dans L'Equipe que "si on ne se focalise pas trop sur ces grands matches à venir en février, peut-être qu'on peut mieux les aborder". Mais, comme chaque année, ce sera à l'aune de sa performance en compétition européenne que le PSG évaluera la réussite de sa saison.

Après quatre éliminations en quarts de finale, d'abord prometteuses, puis frustrantes, Paris reste donc sur deux sorties en huitièmes de finale, contre Barcelone à la suite d'une invraisemblable "Remontada" de quatre buts (4-0, 1-6), devenue célèbre, puis face au futur vainqueur, le Real Madrid, la saison passée (1-3, 1-2).

Et ce n'est pas pour rester dans le top 16 européen que le PSG s'est forgé, à l'été 2017, un trio offensif de feu, la 'MCN' composée des deux joueurs les plus chers de l'histoire, Neymar (222 M€) et Kylian Mbappé (180, dont 35 de bonus) et du 'Matador' Edinson Cavani.

Depuis, le deuxième est devenu champion du monde et entend bien briller à l'échelle continentale pour tenter de devenir le plus jeune Ballon d'Or de l'histoire, à la fin de l'année. Quant à 'Ney', il a raté sa Coupe du monde entre performances décevantes et simulations qui en ont fait un objet de moqueries dans le monde entier.

- "Deviens un homme" -

"Il avait l'air d'en rajouter un petit peu, mais c'est normal parce que les joueurs l'attaquent et il veut se protéger", a observé Jurgen Klopp lundi au sujet d'un "joueur fantastique, incroyable". "Il s'est reposé ce week-end, donc, il va être à 100%".

Les deux cracks suffiront-ils à éteindre le chaud public d'Anfield Road? Thomas Tuchel a pointé une grosse lacune dans l'effectif parisien, au poste de milieu défensif. Scruté par l'UEFA dans le cadre du respect du fair-play financier - les clubs engagés en Ligue des champions ne peuvent dépenser plus qu'ils ne gagnent -, le PSG a réalisé un mercato à l'économie et aucun milieu ne l'a rejoint cet été.

Pour pallier cette faiblesse, ainsi que l'absence de l'Italien Marco Verratti, suspendu mardi, Tuchel pourrait être amené à bricoler en repositionnant le défenseur central Marquinhos... Qui n'a vraiment pas convaincu à ce poste face à Angers, opposition a priori moins solide que Liverpool.

- Firmino incertain -

Finalistes étincelants la saison passée sous la houlette du charismatique Jürgen Klopp, les Reds se sont, eux, bien densifiés au milieu de terrain en enrôlant notamment cet été l'international guinéen Naby Keita et le Brésilien Fabinho, un temps suivi par... le PSG.

Après avoir gagné en solidité avec l'arrivée du gardien brésilien Alisson Becker et conservé cet été son étourdissant trident offensif Mohamed Salah, Sadio Mané et Roberto Firmino, ils ont gagné leurs cinq premiers matches de championnat. Ce dernier est toutefois incertain en raison d'une blessure à l'oeil, contractée samedi face à Tottenham (2-1). "S'il jouerait aujourd'hui? Aucune chance, mais on espère tous que demain il sera OK", a déclaré Klopp lundi.

Liverpool sera en tout cas un sacré morceau pour des Parisiens pas encore toujours souverain dans le jeu. Le match de mardi "nous permettra un peu de nous situer", a observé le défenseur parisien Thomas Meunier sur Canal+, après la promenade de santé vendredi contre Saint-Etienne (4-0). "On va pouvoir un peu se mesurer et les phases de groupe servent à prouver qu'on a les qualités".

Versé dans un groupe relevé, avec aussi le Napoli et l'Etoile Rouge de Belgrade, le club parisien et son entraîneur Thomas Tuchel n'ont en tout cas pas tellement le temps de tâtonner. Le grand oeuvre du PSG, comme chaque saison, c'est la Ligue des champions.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.