DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

C3 - Ben Arfa marque et Rennes vainc la malédiction contre Jablonec

Vous lisez:

C3 - Ben Arfa marque et Rennes vainc la malédiction contre Jablonec

C3 - Ben Arfa marque et Rennes vainc la malédiction contre Jablonec
Taille du texte Aa Aa

Rennes a remporté son premier match de poule en Ligue Europa en battant in extremis les modestes tchèques de Jablonec (2-1) grâce à un missile de Sarr et un pénalty marqué par Hatem Ben Arfa, jeudi, pour la première journée.

Sept ans que Rennes attendait de regoûter aux soirées européennes. Une attente pleine d'ambition mais aussi de craintes.

Face à Jablonec, 8e du championnat tchèque et décrite dans Ouest-France par Jean-Daniel Beaugel, seul français évoluant dans ce pays, comme une équipe de "milieu de tableau de Ligue 2", l'occasion semblait belle.

Malgré un début de match parfois un peu brouillon offensivement, marqué par des frappes de Jordan Siebatcheu en pivot (13) et un coup-franc avec rebond de Clément Grenier (16e) facilement captés par Vlastibil Hruby, les Bretons avaient même pris les devants.

Et de quelle manière ! Une volée foudroyante d'Ismaïla Sarr - pour le reste très décevant - dans la lucarne opposée, après un appui sur Benjamin André à l'entrée de la surface (1-0, 31) semblait lancer la soirée.

Rennes a poussé laborieusement pour marquer un deuxième but, à l'image de la frappe d'André de 25 mètres magnifiquement détourné par Hruby (75).

- "Une chape de plomb" -

"Malgré le but de Sarr, on est reparti avec moins de mouvement en deuxième (...) J’ai l’impression qu’on a joué avec une chape de plomb", a même jugé l'entraîneur Sabri Lamouchi.

Ce dernier a donc lancé Hatem Ben Arfa à 25 minutes de la fin, déclenchant une clameur assourdissante dans le Roazhon Park.

"J’ai rarement vu l’entrée d’un joueur déclencher autant de ferveur… A sa première entrée", a assuré le coach.

Un changement décisif pour les Rouge et Noir qui ont frôlé la désillusion quand les novices tchèques leur ont rappelé que dominer n'est pas (toujours) gagner.

Sur un coup franc aux abords de la surface, Michal Travnik, d'un coup-franc qui n'a eu aucun mal à contourner un mur fort mal placé petit côté, semblait offrir un nul presque inespéré à Jablonec (1-1, 54).

Une tête de Jan Chramosta qui a frôlé le poteau après avoir lobé Thomas Koubek, faisait passer des frissons dans le dos des spectateurs du Roazhon Park (78).

Mais sur un dernier corner, Siébatcheu était accroché dans la surface et Ben Arfa transformait le pénalty avec toute la décontraction des joueurs habitués à ces joutes (2-1, 90), offrant trois points au goût incomparable pour des Bretons qui ont enfin vaincu le signe indien.

"Je ne pensais pas qu’il ferait gagner son équipe, qu’il prendrait ses responsabilités en tirant le penalty", a confié Lamouchi.

Mais c'est désormais ma réception de Parisiens vexés par leur défaite à Liverpool mardi qui attend les Bretons.

"Si (Ben Arfa) fait la même chose contre Paris, c'est pour moi, tournée générale !", a rigolé le technicien.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.