DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Marseille manque ses retrouvailles avec la Ligue Europa

Vous lisez:

Marseille manque ses retrouvailles avec la Ligue Europa

Marseille manque ses retrouvailles avec la Ligue Europa
Taille du texte Aa Aa

L'Olympique de Marseille a raté son retour en Ligue Europa perdant chez lui contre l'Eintracht Francfort (2-1) après avoir pourtant dominé puis joué la dernière demi-heure en supériorité numérique, jeudi.

Plus la même histoire. Battu à l'avant-dernière minute sur un but de Luka Jovic (89), après une horrible relance de Nemanja Radonjic, l'OM a ouvert la nouvelle campagne dans la désolation d'un Vélodrome désert, "Geisterstadion", stade fantôme comme disent les Allemands pour huis clos.

On était bien loin de l'ambiance de feu qui a fait vibrer la ville jusqu'en finale l'an dernier.

Les Olympiens n'ont pas su faire fructifier l'avantage tôt pris grâce à Lucas Ocampos (2). Ils ont manqué des occasions face à Kevin Trapp, l'ex-gardien du Paris SG, et ont concédé l'égalisation d'un but sur corner de Lucas Torro (52). Il fallait s'appeler Lucas pour marquer jeudi soir...

Même après le deuxième jaune du Néerlandais Jetro Willems (59), ils n'ont pas su forcer le destin. Et pour couronner le tout, ils ont perdu Adil Rami, blessé à la cuisse droite dès la 6e minute.

Après deux victoires à Monaco (3-2) et contre Guingamp (4-0), ce nul sonne comme un coup d'arrêt, avant de se rendre à Lyon dimanche pour le choc de la 6e journée de Ligue 1.

- Rami blessé -

Tout s'annonçait bien pourtant. Sur une bonne montée de Bouna Sarr, Florian Thauvin a centré vers Lucas Ocampos dont la reprise décroisée, avec poteau rentrant, a trompé Kevin Trapp.

Puis Rami, qui doit encadrer Caleta-Car, n'a rempli son office que six minutes. Il est sorti en se tenant l'arrière de la cuisse droite et a été remplacé par Luiz Gustavo. Même s'il "nique la science", comme il aime à le dire, le champion du monde risque bien de manquer l'"Olimpico". "Ce sera sans Adil, vraisemblablement", a regretté Garcia.

Le Brésilien parlant allemand, après ses passages à Wolfsburg et au Bayern Munich, a pu replacer le Croate, découvert au Red Bull Salzbourg.

Parmi les cinq changements opérés par rapport à Guingamp, Valère Germain retrouvait une place en pointe, mais il a manqué de réussite. Sa belle tête vers la lucarne a été déviée par Trapp (9), puis il a manqué un face-à-face avec le gardien de l'Eintracht alors qu'il venait de profiter d'une passe en retrait manquée (29).

Trapp a réussi d'autres parades, comme sur cette reprise de Florian Thauvin sur un centre lumineux de Payet (40).

- Francfort réussit le hold-up -

Faute de creuser l'écart, Marseille s'est fait rejoindre sur un corner, repris de la tête par l'Espagnol Lucas Torro, qui a échappé à Caleta-Car et a dominé Kevin Strootman.

Jetro Willems, formé au Sparta Rotterdam comme Strootman, a pourtant aidé les Marseillais en recevant un second carton jaune (59) pour un tacle par derrière sur Payet. Il avait été averti une première fois au quart d'heure de jeu après avoir taclé Thauvin.

L'OM a accéléré, Rudi Garcia a fait entrer Nemanja Radonjic (72e pour Ocampos), mais Thauvin a raté les meilleures occasions, en envoyant une tête (72) puis une reprise du gauche au-dessus (77).

Il a aussi cru obtenir un penalty pour un contact suspect dans la surface (82), et tout l'OM a réclamé une main de Evan Ndicka (70) dans la surface.

"Je ne vais pas m'étendre sur l'arbitrage, sauf à dire qu'il a été comme le public, a persiflé +Flotov+. Mais on ne va pas se cacher derrière ça."

Et comme ça arrive dans ces cas-là dans le football, les maillots noirs ont finalement réussi le hold-up, grâce à l'intervention malheureuse de Radonjic.

Caleta-Car, qui n'avait joué qu'à Nîmes (3-1), a toujours perdu avec l'OM. Trapp a lui toujours gagné, en cinq matches. "Ma série personnelle contre Marseille continue", a-t-il souri. Ce n'était vraiment pas une bonne soirée pour l'OM...

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.