DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Netanyahu inaugure la ligne ferroviaire rapide entre Jérusalem et Tel-Aviv

Vous lisez:

Netanyahu inaugure la ligne ferroviaire rapide entre Jérusalem et Tel-Aviv

Netanyahu inaugure la ligne ferroviaire rapide entre Jérusalem et Tel-Aviv
Taille du texte Aa Aa

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a inauguré jeudi la nouvelle ligne de train à grande vitesse entre Jérusalem et Tel-Aviv qui commencera à opérer partiellement mardi et devrait changer la vie de nombreux Israéliens, a constaté l'AFP.

A terme, Jérusalem et Tel-Aviv devraient être à une demi-heure l'une de l'autre par le train. Une aubaine pour les nombreux Israéliens qui parcourent régulièrement les 70 km séparant ces deux villes, où se concentrent l'essentiel de l'activité économique et politique du pays.

Devant la presse, M. Netanyahu a parlé d'une "journée historique" et du début d'une "nouvelle ère".

Les deux villes n'étaient jusqu'alors desservies que par une ligne sinueuse qui suivait le tracé de l'ancienne ligne du mandat britannique et il fallait compter au moins une heure et demie pour faire le trajet par le rail.

Sinon, il fallait prendre la route et s'exposer aux importants bouchons des heures de pointe et au stress d'une conduite souvent erratique.

Cette ligne ferroviaire n'est pas encore opérationnelle de bout en bout, mais seulement entre la nouvelle gare de Jérusalem et l'aéroport international Ben Gourion, situé près de Tel-Aviv. Il faut 21 minutes pour parcourir ce trajet.

Quatorze ans après le lancement du projet en 2004, des travaux sont encore nécessaires avant la mise en service du tronçon entre l'aéroport Ben Gourion et le centre de Tel-Aviv.

La ligne devait initialement commencer à fonctionner en 2008. Mais le chantier sous maîtrise israélienne en partenariat avec des entreprises chinoise, italienne ou russe, a accusé de nombreux retards. La mise en service avait encore été repoussée de plusieurs mois début 2018.

Les groupes canadien Bombardier, espagnol Semi et français Alstom ont également pris part au projet. Le chantier avait été chiffré en 2016 à sept milliards de shekels (1,6 milliard d'euros).

La nouvelle ligne est présentée par ses promoteurs comme une prouesse d'ingénierie. Coupant en plein dans le relief semi-montagneux qui entoure Jérusalem, elle comprend 40 kilomètres de tunnels et huit ponts.

Une partie de la ligne est exposée aux critiques politiques puisqu'elle passe par la Cisjordanie, un territoire palestinien occupé par l'armée israélienne depuis plus de 50 ans.

Le système de transport public en Israël repose essentiellement sur les autobus. Le train n'y représente que 6% des transports publics, contre 30 à 60% dans de nombreux autres pays de l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), comme l'a souligné cette organisation dans un rapport sur l'économie israélienne publié en janvier 2016.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.