DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Huis clos: Lyon fait appel auprès du TAS

Vous lisez:

Huis clos: Lyon fait appel auprès du TAS

Huis clos: Lyon fait appel auprès du TAS
Taille du texte Aa Aa

Lyon a annoncé vendredi avoir décidé de saisir le Tribunal arbitral du sport (TAS) après la décision de la commission d'appel de l'UEFA de confirmer, ce vendredi, la sanction d'un match à huis clos prise en première instance après les incidents survenus en Ligue Europa à l'occasion du match OL-CSKA, le 15 mars dernier.

Ce match à huis clos se disputera le 2 octobre contre le Shaktar Donestsk dans le cadre de la 2e journée de Ligue des Champions (Gr.F).

La commission de discipline de l'instance européenne avait sanctionné l'OL le 23 août de deux matches européens à huis clos dont un ferme et un autre assorti d'un sursis durant deux ans, ainsi que de 100.000 euros d'amende.

"Le club regrette que l'UEFA n'ait pas tenu compte, pour les événements survenus à l'extérieur du stade, (du fait) qu'en France les clubs ne sont pas autorisés à intervenir sur le domaine public placé sous la responsabilité des pouvoirs publics" a réagit l'OL dans un communiqué.

L'Olympique lyonnais "rappelle qu'à la suite du match contre le CSKA Moscou, il a fait condamner, grâce au système de vidéo-surveillance très sophistiqué du Groupama stadium, neuf individus impliqués dans les incidents".

Mercredi, après le match de l'OL sur le terrain de Manchester City pour le compte de la première journée de Ligue des champions, un supporter a été filmé en train de réaliser un salut nazi.

"L'OL a décidé dès la prise de connaissance des faits qui se sont déroulés à l'Etihad Stadium d'exclure à vie l'individu concerné et de déposer plainte contre lui au pénal", conclut le communiqué du club rhodanien.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.