DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Tour Championship: l'ex-N.1 mondial de golf, Tiger Woods se prend à rêver

Vous lisez:

Tour Championship: l'ex-N.1 mondial de golf, Tiger Woods se prend à rêver

Tour Championship: l'ex-N.1 mondial de golf, Tiger Woods se prend à rêver
Taille du texte Aa Aa

Et si Tiger Woods terminait la saison de son improbable retour au premier plan par une victoire lors du dernier rendez-vous de 2018? L'Américain a bouclé jeudi le premier tour du Tour Championship avec un eagle qui l'a propulsé en tête, à égalité avec son compatriote Rickie Fowler.

Le "Tigre" a encore fait rugir de plaisir le public massé autour du parcours d'East Lake: il n'avait plus conclu une journée sur le circuit professionnel américain de golf (PGA) avec un eagle (deux coups sous le par) depuis 2013.

"Finir le premier tour par un eagle, c'est beau, ce qui est encore plus beau, c'est que j'ai vraiment bien joué durant toute la journée. Même quand je manquais mes coups, j'avais la bonne ligne", s'est réjoui l'ancien N.1 mondial qui n'avait plus disputé le Tour Championship, ouvert aux 30 meilleurs joueurs de la saison, depuis 2013.

Il a rendu une carte de 65, soit cinq coups sous le par, sa deuxième consécutive si on prend en compte le 4e tour du BMW Championship il y a deux semaines.

Sa journée avait pourtant commencé par un bogey, mais il a vite rectifié le tir en collectant quatre birdies et un eagle: "Ce n'était pas le départ que j'espérais, mais j'ai vite retouvé mon putting et cela a bien fonctionné ensuite", a estimé Woods, en quête de son premier titre PGA depuis août 2013.

Seul Fowler, 9e mondial, a réussi à l'accrocher avec sa carte de 65 (-5).

Le duo de tête, coéquipiers lors de la Ryder Cup la semaine prochaine en France, devance d'un coup le nouveau N.1 mondial Justin Rose et l'Américain Gary Woodland, 3e ex aequo (66), tandis que les Américains Justin Thomas et Tony Finau, ainsi que le Nord-Irlandais Rory McIlroy se partagent la 5e place (67).

En revanche, l'Américain Bryson DeChambeau, vainqueur de deux des trois précédentes épreuves, a vécu une journée cauchemardesque avec sa carte de 72 (+2) et deux double bogeys, synonymes de 21e place.

"J'ai montré deux visages ce jeudi, j'ai souffert pour trouver mes repères sur un +rough+ (herbes hautes) très compliqué, je n'avais jamais vu ça, mais j'ai compris comment l'aborder", a-t-il assuré.

Leader de la FedEx Cup, le classement annuel dont le vainqueur recevra un chèque de 10 millions de dollars (8,5 M EUR), DeChambeau, 25 ans, a virtuellement rétrogradé à la 3e place, laissant pour l'instant le gros lot à Justin Rose.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.