DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Boxe: Joshua renverse Povetkin tout en puissance

Vous lisez:

Boxe: Joshua renverse Povetkin tout en puissance

Boxe: Joshua renverse Povetkin tout en puissance
Taille du texte Aa Aa

Le champion du monde des lourds Anthony Joshua a retenu ses ceintures IBF, WBA et WBO en battant en puissance le Russe Alexander Povetkin par arrêt de l'arbitre, samedi à Wembley, avant peut-être le choc attendu contre Deontay Wilder en avril.

En battant samedi son challenger officiel, le Britannique s'est ouvert la voie pour un méga-combat contre Wilder, détenteur du titre WBC depuis janvier 2015. Mais avant cela, l'Américain devra se débarrasser en décembre du Britannique Tyson Fury, qui revient d'une traversée du désert après avoir été destitué de ses titres WBA, IBF et WBO, conquis en novembre 2015 face à Wladimir Klitschko.

En attendant, Joshua a fait sa part du travail en battant Povetkin, champion WBA de 2011 à 2013, et en améliorant encore son superbe bilan avec une 22e victoire en 22 combats.

Le chouchou du public a fait une entrée fracassante dans l'enceinte, tout dédiée à sa cause. Flammes, feux d'artifice, musique, plateforme pour le soulever au-dessus de la foule, le champion olympique des JO de Londres a été accueilli comme une véritable rock-star par un Wembley plein et en délire.

Cette pression l'a-t-il perturbé au début du combat? "Il y a beaucoup de pression dans tout le pays. L'énergie qu'il y a ici vous stimule et vous sentez cette pression, je ne vais pas mentir. Il y a quelques années, je n'aurais peut-être pas gagné le combat", a concédé le Britannique.

"AJ" a en tout cas souffert dans les premiers rounds. Il avait expliqué avant le combat que le champion olympique des JO d'Athènes avait le "meilleur crochet gauche du monde". Il a pu le constater en vrai dès le premier round.

- Ovation -

Dès l'entame, Povetkin réussissait un enchaînement dévastateur, avec deux coups qui portaient et un crochet du gauche qui touchait durement le Britannique au nez.

Le Russe continuait sa domination lors des deuxième et troisième rounds, profitant de sa rapidité pour rentrer quelques coups violents sous la garde de Joshua, bien plus grand (2,08 m contre 1,90 m).

Mais au tournant du 4e round, "AJ" commençait à mieux lire le Russe, montrant toute sa maturité pour ne pas céder à la panique. Après être revenu dans le combat lors des deux rounds suivants, il a alors déchaîné toute sa puissance sur Povetkin, qui ne s'était incliné qu'une seule fois dans sa carrière, aux points contre l'immense Wladimir Klitschko.

Si Joshua craignant la gauche du Russe, c'est pourtant lui qui mis son adversaire au tapis avec ce coup. En envoyant un énorme crochet, puis en combinant avec un autre gros crochet du droit, il a envoyé Povetkin au tapis.

Le Russe est bien revenu, mais sonné, il a reçu une nouvelle volée avant que l'arbitre n'arrête le combat quelques secondes plus tard, sous une ovation de Wembley, ravi de la victoire de son chouchou.

"Il n'y a pas de challengers obligatoires? Qui voulons-nous combattre? Tout le monde est le bienvenu", a-t-il lancé à son public.

Interrogé sur l'échec des négociations avec Wilder, le champion a répondu: "On a beaucoup parlé. Mais maintenant je suis là. (...) Que le champion se pointe et qu'on ait une bonne bagarre à l'ancienne."

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.