DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Deschamps: avant le Mondial, l'image de Pogba "ne correspondait pas à ce qu'il est vraiment"

Vous lisez:

Deschamps: avant le Mondial, l'image de Pogba "ne correspondait pas à ce qu'il est vraiment"

Deschamps: avant le Mondial, l'image de Pogba "ne correspondait pas à ce qu'il est vraiment"
Taille du texte Aa Aa

"Pour le monde extérieur, il y avait" avant la Coupe du monde "une image de Paul (Pogba) qui ne correspond pas à ce qu'il est vraiment", a exposé le sélectionneur Didier Deschamps lors d'une conférence organisée dimanche par la Fifa à Londres.

"Depuis qu'il est en équipe de France en 2013, il a toujours eu une attitude, une réflexion par rapport au collectif. Il peut avoir une image de quelqu'un d'individualiste, qui ne pense qu'à lui, qui est centré sur lui, mais ce n'est pas ça", a plaidé Didier Deschamps au sujet de celui qui "a pris une envergure en terme de leadership" lors du Mondial, et qui a marqué le troisième but des Bleus en finale contre la Croatie (4-2).

"Il a connu la Coupe du monde en 2014 et le championnat d'Europe en 2016, il est à un âge médian, 25 ans, ce qui signifie qu'il est à la fois un exemple pour les plus jeunes de ce qu'il faut faire, et pour les plus âgés il fait partie d'eux parce qu'il était avec eux" avant 2018, a encore exposé Deschamps pour expliquer la place prise par le joueur de Manchester United dans le vestiaire des Bleus.

"Là où il s'enlève un poids important, c'est dans sa relation avec les médias, il a été injustement critiqué parfois et à partir de là il ne voulait plus avoir de contact avec la presse", a rappelé le sélectionneur des Bleus. "Le fait qu'il normalise cette relation - parce que ça fait partie de son métier, les médias ont le droit de critiquer, il faut l'accepter même si ca fait mal -, ça lui a donné une forme de normalité, de sérénité".

"Il s'est préparé pour faire ça, pour gagner la Coupe du monde", a encore expliqué 'DD'. "Dès le départ, il est venu pour être champion du monde, pas que lui car il y a d'autres joueurs d'expérience qui ont été leader, et il a emmené l'ensemble du groupe vers cet objectif".

Interrogé sur sa prise de risque concernant ses latéraux Lucas Hernandez et Benjamin Pavard, novices en grands tournois et titulaires pendant la globalité de la compétition mondiale, il a répondu les avoir titularisés "premièrement parce que je les ai sélectionnés, et deuxièmement parce qu'ils étaient meilleurs que les deux autres", Djibril Sidibé et Benjamin Mendy, pas au meilleur de leur forme physique.

"Ils ont cette spécificité d'avoir été formés comme défenseurs centraux pouvant jouer latéraux, ils ont cette qualité d'être bons dans le duel que ce soit au sol ou dans les airs, et ils ont une capacité athlétique", a expliqué Deschamps. "On l'a vu pendant la compétition où ils ont été décisifs, et en étant plus solides défensivement ils ont permis à notre charnière d'être encore plus forte".

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.