DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Top 14: Montpellier rebondit face à une équipe de Toulouse bis

Vous lisez:

Top 14: Montpellier rebondit face à une équipe de Toulouse bis

Top 14: Montpellier rebondit face à une équipe de Toulouse bis
Taille du texte Aa Aa

Enorme soulagement et grosse révolte: Montpellier, laminé la semaine passée à Lyon (55-13), a renoué avec la victoire (66-15) face à une équipe de Toulouse très remaniée et très vite réduite à quatorze, dimanche à domicile en clôture de la 5e journée de Top 14.

L'équipe de Vern Cotter, encore meurtrie par son échec en finale face à Castres (29-13), a gagné le match qu'elle ne devait par perdre pour remonter à la 8e place et se remettre dans le sillage du Top 6, à un point de la Rochelle (6e).

Il paraît cependant difficile d'affirmer avec certitude que ce large succès lance la saison du MHR, qui ne comptait qu'un succès jusqu'à présent, vu la faiblesse de l'opposition toulousaine.

L'encadrement des Rouge et Noir, invaincus depuis le début de saison, avait en effet choisi, en prévision du derby contre Castres dans six jours, de changer douze titulaires par rapport à l'équipe victorieuse du Racing 92 le week-end précédent (30-17). Et de titulariser quatre champions du monde des moins de 20 ans avec la France en juin (Lebel, Guillaume Marchand, Ntamack et Tauzin).

Résultat: encore davantage affaibli par l'exclusion dès la 17e minute de Piula Faasalele, il a encaissé dix essais d'Héraultais vexés par le camouflet lyonnais, dont quatre de leur capitaine et N.8 international Louis Picamoles.

Au bout d'une semaine agitée, animée par une réunion entre joueurs, le MHR s'est néanmoins rassuré et a apaisé la tension ambiante, palpable depuis l'échec en finale.

"L'équipe avait les crocs. Elle avait à cœur de montrer un autre visage. On avait un sentiment de honte après ce que l'on avait montré à Lyon. Cela fait du bien même si on ne va pas s'enflammer. On a réagi, mais on a envie que cela soit le début de quelque chose. J'espère que ce n'était pas une réaction, mais que c'est le début de la saison", a analysé Picamoles.

Pour valider sa seconde victoire en championnat, Montpellier devra toutefois confirmer samedi à Perpignan, dans un derby très attendu, puis devant Toulon.

- Première depuis 15 ans -

Dimanche, les Héraultais ont survolé la première demi-heure pour éteindre des Toulousains mis sous pression et dépassés au centre du terrain.

"On se doutait de la réaction de Montpellier, on voulait être prêt au niveau du début de match. Avec l'enchaînement que l'on connaît, il y a eu game over au bout de vingt minutes", a admis l'entraîneur de Toulouse Régis Sonnes.

Autour d'une paire de demis sud-africains Goosen-Pienaar retrouvée, le MHR a dynamisé le jeu pour inscrire dans ce laps de temps cinq essais par le 3e ligne centre Louis Picamoles (3), le jeune ailier Gabriel Ngandebe (7), Nemani Nadolo (16), Pienaar (25) et l'arrière Benjamin Fall (28).

L'équipe de Vern Cotter s'est avant tout appuyée sur son homme providentiel Nadolo.

De retour à la compétition après une blessure à la cheville, qui l'a privée des premiers matchs, l'ailier international fidjien est impliqué sur trois des cinq essais initiaux, avant d'inscrire le sixième avec beaucoup d'opportunisme dès la reprise (43).

Quatre autres suivront face à des Toulousains qui ont sauvé l'honneur par deux réalisations d'Arhur Bonneval après le repos (46, 80). Et qui subissent leur plus lourde défaite depuis le 82 à 19 encaissé à Bourgoin en mai 2003.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.