DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Top 14: Botica élu meilleur joueur de la saison 2017-2018

Vous lisez:

Top 14: Botica élu meilleur joueur de la saison 2017-2018

Top 14: Botica élu meilleur joueur de la saison 2017-2018
Taille du texte Aa Aa

Benjamin Botica, l'ouvreur néo-zélandais d'Oyonnax, relégué en Pro D2 au printemps, a été élu meilleur joueur de la saison 2017-2018 de Top 14 par ses pairs, lundi soir à l'Olympia lors de la Nuit du rugby.

Botica, âgé de 28 ans et meilleur réalisateur de la saison écoulée (318 points), a été préféré à Julien Dumora, l'arrière de Castres champion de France, et au centre ou ailier fidjien Semi Radradra, aujourd'hui à Bordeaux-Bègles et la saison passée à Toulon.

Le fils de l'ancien centre des All Blacks dans les années 80 Frano Botica, qui succède à un autre Néo-Zélandais (Le Rochelais Victor Vito), est le premier joueur d'une équipe reléguée en Pro D2 à obtenir cette récompense.

"Je suis un peu choqué. Les autres gars ont fait une super saison. Etre nommé était déjà énorme... J'espère retrouver le Top 14 avec Oyonnax l'an prochain" a déclaré à la presse Botica, arrivé dans l'Ain à l'été 2017 et qui a également porté en France les couleurs de Périgueux (2011-2012) et Montpellier (2016-2017).

Botica, par sa vista et sa vitesse d'exécution, a également été le chef d'orchestre de l'USO, lancée depuis deux saisons dans un jeu de mouvement qui ne lui a cependant pas permis de se maintenir en Top 14.

- Castres et Bastareaud primés -

Le champion de France a en revanche raflé le titre de meilleur staff technique: Christophe Urios (directeur sportif), Joe El Abd (avants) et Frédéric Charrier (arrières) ont rapporté le Bouclier de Brennus à Castres après cinq ans d'attente.

"C'est une belle récompense quand on sait qu'elle est décernée par les autres staffs. Ce qui est surtout agréable, c'est la façon dont on a fait notre voyage la saison dernière, comment on a su se resserrer pendant l'hiver quand on était 8e pour arracher la 6e place et la phase finale" a déclaré Urios. Avec ses adjoints, il a devancé les encadrements de Lyon (demi-finaliste du championnat pour la première fois de son histoire moderne) et de Montpellier, battu en finale.

Mathieu Bastareaud (Toulon), absent de la cérémonie en raison d'une infection à l'oeil droit, a lui été élu meilleur international français à l'issue d'une saison qui l'a vu retrouver, en novembre 2017, le XV de France pour la première fois depuis octobre 2015.

Jacques Brunel, qui a remplacé Guy Novès au poste de sélectionneur fin décembre 2017, en a même fait un de ses hommes de base et lui a confié à trois reprises le capitanat en l'absence de Guilhem Guirado. Il a été préféré à Mathieu Babillot (Castres) et Teddy Thomas (Racing 92).

Le demi de mêlée de Lyon, Baptiste Couilloud, a lui connu en 2017-2018 ses premières sélections en bleu (3) et réalisé une saison pleine avec le LOU (10 essais en Top 14) qui lui a permis de recevoir le titre de meilleur révélation (devant Pierre Bourgarit de La Rochelle et Peyo Muscarditz de Bayonne, en Pro D2).

Le palmarès

Meilleur joueur de Top 14: Benjamin Botica (Oyonnax)

Meilleur staff technique de Top 14: Castres

Révélation: Baptiste Couilloud (Lyon)

Meilleur international: Mathieu Bastareaud (Toulon)

Meilleur joueur de Pro D2: Lifeimi Mafi (Perpignan)

Meilleur staff technique de Pro D2: Perpignan

Meilleur arbitre: Jérôme Garcès

Meilleure joueuse de Top 8: Caroline Drouin (Rennes)

Meilleur public: Vannes (Pro D2)

Prix du fair play: Talelei Gray, avec Toulouse, pour son geste de protection envers Virgile Bruni (Lyon) le 26 novembre 2017

Plus bel essai: Paul Jordaan pour La Rochelle contre Montpellier le 8 avril 2018

Tous droits de reproduction et de représentation réservés. © 2018 - Agence France-Presse.
+Voir plus
Tous droits de reproduction et de représentation réservés.© 2018 - Agence France-Presse. Toutes les informations (texte, photo, vidéo, infographie fixe ou animée, contenu sonore ou multimédia) reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par la législation en vigueur sur les droits de propriété intellectuelle. Par conséquent, toute reproduction, représentation, modification, traduction, exploitation commerciale ou réutilisation de quelque manière que ce soit est interdite sans l’accord préalable écrit de l’AFP, à l’exception de l’usage non commercial personnel. L’AFP ne pourra être tenue pour responsable des retards, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus dans le domaine des informations de presse, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations. AFP et son logo sont des marques déposées.